Critique du jeu Game of Thrones – A Telltale Games Series

Game of Thrones - A TellTale Game Series

Quelque chose à se mettre sous la dent en attendant la prochaine saison du Trône de fer! Reprenant la désormais célèbre formule qui caractérise les jeux de chez Telltale Games, Game of Thrones – A Telltale Games Series nous transporte directement dans l’univers de la série, allant même jusqu’à reproduire avec fidélité les visages des acteurs et à utiliser leurs voix tout au long du jeu.

À noter avant de s’y attarder : ce jeu est très violent et convient uniquement à un auditoire mature. De plus, il est nécessaire d’avoir vu les quatre premières saisons de la télésérie afin de bien comprendre l’action et d’éviter de se faire gâcher de précieux revirements.


Fiche Technique

  • Développeur : Telltale Games
  • Plateformes : PC, Mobiles iOS, Mobiles Android, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One (critique faite à partir de la version PC)
  • Nombre de joueurs : 1
  • Type de jeu : Action-aventure
  • Prix de base : 32,99 $CAN, le premier épisode est disponible gratuitement
  • Langue : Anglais seulement

Scénario

Le jeu nous transporte au cœur d’une famille jusque là inconnue des téléspectateurs, la maison Forrester, une vieille maison noble du Nord de Westeros. Sa richesse provient de ses forêts d’ironwood, un bois extrêmement résistant, et de sa capacité à en façonner des boucliers et armes de qualité supérieure. Le jeu nous plonge dès de début dans le Red Wedding, un événement sanglant fort connu des amateurs du Trône de fer. L’action se passe quelque peu en retrait, du point de vue de personnages secondaires à l’histoire principale. Il en sera de même pour de nombreux autres événements phares de la série, dont nous ferons l’expérience de plus ou moins loin au fil du jeu.

La famille Forrester, dès le début du jeu, n’est pas épargnée par le mariage sanglant. Mais notre arrivée à Ironrath, ville fortifiée de la maison Forrester, nous montre que la famille en arrachait déjà non seulement avec des troubles familiaux, mais aussi politiques, puisque Ramsay Snow est à ce moment le Protecteur du Nord. Parmi les enfants Forrester, plusieurs ne sont plus au bastion familial. Mira Forrester est à Port-Réal (King’s Landing) en tant que dame de main de Lady Margaery Tyrell. De plus, Asher Forrester fut banni de sa famille par le passé et vit maintenant à Essos.

Ironrath, bastion de la maison Forrester

Tout comme la série, qui aime sauter d’un endroit à l’autre dans un seul épisode, le jeu nous procure le même effet en sautant de quatre différents plans à chaque chapitre. On doit gérer les affaires de la famille Forrester à Ironrath afin de leur apporter paix et prospérité. Ensuite, un personnage se retrouve rapidement au Mur dans la Garde de la Nuit, et nous suivrons ses péripéties emmitouflés d’une cape noire. Viennent ensuite la jeune Mira et les complots vicieux de la cour, et Asher et la vie dangereuse de mercenaire. Le jeu saute d’un événement à l’autre sans nous laisser le temps de nous remettre de nos émotions, dans la recette classique de la télésérie. Les événements sont souvent brusques et très violents, nous laissant à nous demander si nous avons fait le bon choix ou pire, s’il y avait réellement un choix meilleur que l’autre…

Asher Forrester et ses acolytes


Jouabilité

Conformément à l’habitude de Telltale Games, le jeu se joue presque entièrement à l’aide d’actions contextuelles (quick-time events, pour les intimes), c’est-à-dire qu’il faut presser des touches (ou des boutons) au bon moment, sinon on échoue. Cette mécanique arrive surtout durant les combats, mais parfois ceux-ci arrivent inopinément. Si vous avez tendance comme moi à éloigner vos mains de votre clavier lorsqu’il n’y a que du texte à lire durant un long moment, il est possible que vous vous fassiez prendre de court! Échouer certaines actions contextuelles mènera à un écran de partie terminée, qui vous permettra de recommencer à la dernière sauvegarde automatique (qui n’est jamais bien loin), mais peut parfois aussi mener à un déroulement différent de la situation. Il est malheureusement impossible de distinguer les deux possibilités.

Certains endroits dans le jeu seront aussi ouverts à l’exploration et à l’interaction avec l’environnement. En règle générale, observer les objets et discuter avec les personnages durant ces phases apportera plus de développement à l’univers du jeu et à l’histoire globale. Il s’agit ensuite d’interagir avec le bon élément pour faire progresser l’histoire au-delà de la phase d’exploration. Il n’est pas toujours aisé de trouver la bonne chose qui permet de continuer, puisque la caméra subjective ne nous donne pas souvent un bon aperçu de la zone que l’on peut explorer. Les objets avec lesquels le joueur peut interagir ne sont pas non plus faciles à distinguer des éléments de décor. Heureusement, ces phases ne sont pas trop courantes et se terminent généralement rapidement.

Dans le Jeu des Trônes, rien n’est facile.

Les interactions les plus courantes avec le jeu sont bien sûr les choix de dialogue. Ils viennent pratiquement tous avec une limite de temps pour réagir, sauf durant les phases d’exploration où l’information qui nous est donnée est optionnelle. Comme Telltale Games nous l’a déjà montré par le passé, il faut lire les options rapidement, réagir encore plus rapidement, et parfois regretter notre choix. Les quelques mots que nous avons choisis ne reflètent pas toujours l’intention que nous voulions donner au personnage, mais la plupart du temps, ils y sont fidèles. De nombreux choix de dialogue s’accompagnent des fameux mots « Ce personnage se rappellera de vos paroles » qui apparaissent en haut de l’écran et nous font craindre les répercussions futures. À savoir si les événements qui suivront découlent vraiment de nos choix ou du scénario imposé par le jeu, par contre, il serait impossible de le dire sans rejouer plusieurs fois et explorer plusieurs possibilités.


Graphismes et ambiance

Les décors et paysages du jeu semblent peints à la main et sont grandioses. Ils sont très fidèles à la série et contribuent à rehausser la qualité du jeu. Les personnages ne sont pas dans un style parfaitement réaliste, mais leur style convient bien à l’histoire. Bien qu’il soit bizarre de voir les visages des acteurs de la série refaits en modèles 3D, ils sont suffisamment bien réalisés pour bien se fondre aux personnages originaux présentés par le jeu. Vu l’aspect moins réaliste des modèles, le seul point qui semble étrange est dans la proportion des têtes par rapport aux corps. Elle semble tout à fait normale pour les personnages originaux, mais semble démesurée pour les acteurs de la série, puisque nous connaissons leurs proportions normales. Cela dit, pour Tyrion Lannister, l’illusion est parfaite.

Oups, j’ai dit quelque chose de stupide devant Jon Snow.

Enfin, pour l’ambiance, il n’y a rien de tel que les acteurs originaux (anglophones) de la série afin de faire les voix de leurs personnages. Ils offrent tous une performance égale à celle qu’ils présentent à la télé. Parmi les autres acteurs, certains accents semblent parfois un peu forcés, mais ils sont dans le même ton que l’accent vieillot utilisé dans la série.

Port-Réal, la cité royale


Performances

Côté performances, le jeu hoquette régulièrement aux points de sauvegarde automatiques et certaines textures passent parfois au travers d’autres, mais je n’ai rien vu qui ait vraiment brisé ma compréhension de la scène. Ce sont de petits détails de finition qui sont malheureusement trop communs chez les jeux de Telltale Games.


Conclusion sur Game of Thrones – A TellTale Games Series

Si vous vous rongez les doigts en attente de plus de contenu dans l’univers d’A Song of Fire and Ice, vous serez bien servis avec Game of Thrones – A Telltale Games Series. Le jeu vous permet d’incarner des personnages entièrement inédits tout en restant bien ancré dans les événements de la série télévisée. L’histoire des Forrester s’entremêle donc à celle des Bolton, Lannister et Tyrell de ce monde, mais n’affecte aucunement leur destinée telle que présentée dans les saisons suivantes, ce qui ne cause pas de disparité avec le scénario traditionnel. On nous présente des scénarios injustes, sans pitié et sanglants avec des retournements qui nous laissent paralysés de surprise devant les options de dialogue. Et que dire du stress apporté par le temps limité pour choisir sa réaction!

Somme toute, le jeu représente bien la série de HBO, puisqu’il fait particulièrement attention à en reproduire le ton et l’ambiance. Heureusement pour vous, si vous vous lancez dans l’aventure maintenant : tous les épisodes du jeu sont disponibles jusqu’à la fin! Vous pourrez donc savoir si au Jeu des Trônes, vous gagnerez… ou vous mourrez.

Quelque chose à se mettre sous la dent en attendant la prochaine saison du Trône de fer! Reprenant la désormais célèbre formule qui caractérise les jeux de chez Telltale Games, Game of Thrones - A Telltale Games Series nous transporte directement dans l'univers de la série, allant même jusqu'à reproduire avec fidélité les visages des acteurs et à utiliser leurs voix tout au long du jeu. À noter avant de s'y attarder : ce jeu est très violent et convient uniquement à un auditoire mature. De plus, il est nécessaire d'avoir vu les quatre premières saisons de la télésérie afin de bien comprendre l'action et d'éviter de se faire gâcher de précieux revirements. Fiche Technique Développeur : Telltale Games Plateformes : PC, Mobiles iOS, Mobiles Android, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One (critique faite à partir de la version PC) Nombre de joueurs : 1 Type de jeu : Action-aventure Prix de base : 32,99 $CAN, le premier épisode est disponible gratuitement Langue : Anglais seulement https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=GRMoVJReI9U Scénario Le jeu nous transporte au cœur d'une famille jusque là inconnue des téléspectateurs, la maison Forrester, une vieille maison noble du Nord de Westeros. Sa richesse provient de ses forêts d'ironwood, un bois extrêmement résistant, et de sa capacité à en façonner des boucliers et armes de qualité supérieure. Le jeu nous plonge dès de début dans le Red Wedding, un événement sanglant fort connu des amateurs du Trône de fer. L'action se passe quelque peu en retrait, du point de vue de personnages secondaires à l'histoire principale. Il en sera de même pour de nombreux autres événements phares de la série, dont nous ferons l'expérience de plus ou moins loin au fil du jeu. La famille Forrester, dès le début du jeu, n'est pas épargnée par le mariage sanglant. Mais notre arrivée à Ironrath, ville fortifiée de la maison Forrester, nous montre que la famille en arrachait déjà non seulement avec des troubles familiaux, mais aussi politiques, puisque Ramsay Snow est à ce moment le Protecteur du Nord. Parmi les enfants Forrester, plusieurs ne sont plus au bastion familial. Mira Forrester est à Port-Réal (King's Landing) en tant que dame de main de Lady Margaery Tyrell. De plus, Asher Forrester fut banni de sa famille par le passé et vit maintenant à Essos. Ironrath, bastion de la maison Forrester Tout comme la série, qui aime sauter d'un endroit à l'autre dans un seul épisode, le jeu nous procure le même effet en sautant de quatre différents plans à chaque chapitre. On doit gérer les affaires de la famille Forrester à Ironrath afin de leur apporter paix et prospérité. Ensuite, un personnage se retrouve rapidement au Mur dans la Garde de la Nuit, et nous suivrons ses péripéties emmitouflés d'une cape noire. Viennent ensuite la jeune Mira et les complots vicieux de la cour, et Asher et la vie dangereuse de mercenaire. Le jeu saute d'un événement à l'autre sans nous laisser le temps de nous remettre de nos émotions, dans la recette classique…

Évaluation finale

Histoire et univers - 9.5
Personnages - 9
Contrôles - 5
Graphismes - 7.5
Son et musique - 9
Performances - 6
Rejouabilité - 8

7.7

Fidèle à la série

Cœurs sensibles et néophytes s'abstenir, ce jeu dérivé de la série télévisée Le Trône de Fer s'adresse aux auditeurs aguerris et bien versés dans son univers. On réussit bien à en reproduire le style, des décors aux lieux importants en passant par de nombreuses tournures sanglantes.

User Rating: Be the first one !
8
Anne-Marie Arel-Dubeau

About Anne-Marie Arel-Dubeau

Scientifique passionnée des jeux vidéos ou gamer dotée d'une grande curiosité pour la science: Anne-Marie débute dans le monde journalistique et s'attaque particulièrement à ces deux univers qui ont beaucoup en commun. Elle s'intéresse aux diverses expériences offertes par l'intermédiaire du jeu vidéo, particulièrement les titres issus de développeurs indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *