Premières impressions — Darwin Project, un « Battle Royale » magnifique

Darwin Project... au combat!

AVERTISSEMENT

Cette mini-critique concerne le jeu Darwin Project alors qu’il était en accès anticipé (version alpha). C’est à dire que le jeu était incomplet ainsi qu’en changement continue. Cette critique ce veut d’être faite sur le cœur derrière la conception des mécaniques du jeu et de ce qu’il propose aux joueurs dans son état actuel. Certains jeux en accès anticipé sont bons alors que d’autres le sont moins, cette critique vise à définir dans quel camp se situe l’objet de ce billet. Bonne lecture!



C’est quoi ça, Darwin Project?

Darwin Project est un jeu multijoueur créé par les développeurs montréalais de Scavengers Studio. Le tout se déroule dans une dystopie post-apocalyptique se déroulant dans le grand-nord canadien. Afin de se préparer pour la prochaine ère de glace, le projet Darwin fut lancé. Entre autre, ce mixte de sciences et de divertissement permettrait de trouver les meilleurs survivants. Ainsi, les auditeurs seraient amusés par les combats épiques tout en apprenant les bases de la survie en terrains glaciaux.

En bref, il s’agit d’un jeu de style « Battle Royale » avec une esthétique se rapprochant du jeu Overwatch. Et ce, en s’inspirant des meilleurs jeux de ce genre (Fortnite, PlayerUnknown’s Battleground, etc.) tout en innovant celui-ci à leur façon. Dans ce jeu, les joueurs devront apprendre à terrasser les autres survivants, mais également à ne pas mourir de froid; le manque de chaleur étant particulièrement mortel.

Une aurore boréale... c'est tellement beau!
Une aurore boréale… c’est tellement beau!

L’animateur et les survivants

Darwin Project nous offre deux rôles; celui de compétiteur ainsi que celui d’animateur. Pour qu’une partie puisse commencer, il est primordial qu’un serveur possède dix compétiteurs ainsi qu’un animateur pour commenter le déroulement de la partie. Le compétiteur sera envoyé dans l’une des 7 zones avec un autre joueur, où il devra collecter des ressources pour améliorer son inventaire. Entre autre, il peut décider de fabriquer un manteau de fourrure et l’améliorer pour résister au froid, améliorer sa hache de combat ou améliorer ses bottes pour devenir plus rapide. De plus, il est possible pour le joueur de fabriquer des pièges ainsi que des flèches afin de l’aider contre les autres joueurs. Et s’il est chanceux, il arrivera à mettre la main sur de l’électronique lui permettant de fabriquer l’un de ses pouvoirs spéciaux (téléportation, camouflage, invincibilité, etc).

Tout au long de la partie, certaines zones seront bloquées, forçant les survivants à se déplacer. Ainsi, les chances de rencontrer d’autres joueurs deviennent de plus en plus grandes, jusqu’au moment où il n’y en reste qu’un seul. Caché dans l’environnement glacial, les joueurs pourront trouver des arbres à couper, des coffres à ouvrir, des sièges de cuir à démonter ainsi que des animaux à chasser afin de collecter plus de ressources. En faisant ça, on offre la possibilité aux autres joueurs de nous traquer. Du coup, il faut toujours être sur ses gardes au cas où quelqu’un serait sur notre piste. Après tout, la neige laisse des traces derrière nous!

Et puis, il y a la tâche d’animateur qui, selon moi, a BEAUCOUP de potentiel pour les chaînes Twitch. En bref, l’animateur peut regarder les agissements de chaque joueur et discuter avec eux. Au fil du temps, celui-ci gagne des points qui lui permettent d’affecter les joueurs positivement ou négativement. Entre autre, on peut décider de fermer une zone, lancer un missile nucléaire, mettre une prime sur la tête de quelqu’un, guérir un compétiteur, etc. C’est rafraîchissant, une idée que j’espère voir développée d’avantage!

Le commentateur et le survivant
Le commentateur et le survivant

Et c’est amusant?

Oh putain oui! J’ai eue la chance de jouer avec mes amis des chaînes Twitch BinaryAct et LaGamacherie pendant l’Alpha fermée du 15 au 17 décembre. Et sérieusement, je suis tombé en amour avec le concept. Premièrement, les parties sont très rapides. Contrairement à PlayerUnknown’s Battleground qui peut prendre jusqu’à 30 minutes, une partie de Darwin Project peut se terminer en moins de dix minutes. Les zones sont assez larges pour permettre aux joueurs de se préparer, mais assez petites pour que les joueurs puissent se trouver rapidement. Ensuite, les combats sont gratifiants. Lorsque l’on réussit à tuer un autre joueur, le sentiment d’accomplissement ressenti est magnifique!

À plusieurs reprises, je suis tombé sur des animateurs qui étaient actuellement vraiment amusants. Entre autre, Guiz de Pessemier qui c’est fait plaisir avec la tâche en m’offrant le choix d’être désavantagé en début ou en fin de partie. Pour finalement mettre une prime sur ma pauvre tête. J’ai essayé les deux rôles, et chaque fois, je ne voyais pas le temps passer. J’avais toujours envie de faire une nouvelle partie, et puis une autre, et encore. En ce moment, le jeu n’offre qu’un personnage ainsi que très peu d’éléments pour personnaliser son avatar. Cependant, le futur devrait nous offrir une grande variété d’éléments. J’ai vraiment hâte de voir ce que les développeurs nous réservent.


En conclusion

Finalement, je dois avouer que ma première expérience avec ce jeu était complètement positive. Certes, il y a place à amélioration ainsi que quelques risques potentiels avec le concept d’animateur. Cependant, l’aspect humoristique sur le genre des jeux Battle Royale et les mécaniques de crafting rendent le jeu vraiment agréable. Jusqu’à maintenant, la communauté me semble être très positive. Ne reste plus qu’à savoir si la compétitivité risque de changer le tout pour le pire après sa sortie officielle. Donc, je vous conseille vivement de garder un œil ouvert pour ce jeu montréalais et de vous inscrire sur leur liste d’attente pour la version Alpha.

Je devrais me procurer Darwin Project si…

  • J’aime le style de jeu Battle Royale;
  • J’adore le style sci-fi et cartoon de Overwatch;
  • Je possède une affection pour le crafting et la survie.

Je ne devrais pas me procurer Darwin Project si…

  • J’ai un problème avec les jeux incomplets;
  • Je suis du genre à jouer sans microphone;
  • Je préfère les univers sérieux.

Commentaires

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de dix ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur en assurance-qualité chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *