Montée de lait : La tyrannie du hardcore gamer

La tyrannie du "hardcore gamer"

Sur Internet, les amateurs de jeux vidéo qui se considèrent comme de « vrais gamers » sont partout. Généralement, ces hardcore gamers ont tendance à regarder les joueurs occasionnels comme s’il s’agissait de la plèbe, n’hésitant pas à les insulter. D’ailleurs, il n’est pas rare de les voir s’enflammer sur les forums, vidéos YouTube et divers réseaux sociaux lorsque l’on porte « un coup » à leur divertissement. Après tout, ces joueurs s’identifient de par leur mode de vie, de par leur devoir de détruire tous les jeux qu’ils ont sous la main. De gagner coûte que coûte contre les défis que les développeurs tentent de leur envoyer à la gorge.

Du coup, chaque fois qu’une annonce concernant une fonction permettant aux joueurs occasionnels d’apprécier un jeu, on grimpe dans les rideaux. Dernièrement, c’est Assassin’s Creed qui a eu droit à son lot de frustrés lorsque le mode touriste fut annoncé. Dans ce mode de jeu, on concentrait le jeu sur l’exploration et l’histoire, tout en offrant la possibilité aux joueurs d’ignorer les boss fights. De là, un débat fut lancé sur Internet.


Le hardcore gamer contre la plèbe

Donc, j’ai commencé à voir apparaître des gens sur le fil d’actualité de mes réseaux sociaux qui s’indignaient des newbies. Que s’ils étaient incapables d’être bons aux jeux vidéo, qu’ils devraient trouver un autre passe-temps. Du coup, on s’indignait contre ces compagnies qui prenaient par la main ces nouveaux joueurs, comme si on les ignorait. Bref, ils se proclamaient de vrais gamers parce que, selon eux, ils sont hardcore.

Ubisoft a décidé de faire un mode plus passif à leur prochain Assassin’s Creed? Bah, c’est bien pour eux. Parfait pour ceux qui ne sont pas très bons aux jeux vidéo et qui aimeraient avoir de quoi de nouveau à se mettre sous la dent. Les gens se plaignent qu’on ajoute des modes faciles ou des fonctionnalités pour profiter de l’histoire sans se faire chier. Mais au final, ça change quoi dans nos vies? Si on aime le challenge, on n’a qu’à continuer de faire ce qu’on fait et jouer aux modes hardcore, à se créer des challenges personnels pour rendre le jeu plus difficile, etc.

D’ailleurs, on s’entend que le fait d’être bon aux jeux vidéo, c’est assez suggestif. D’une part, je suis un joueur excellent dans tout ce qui est RPG et stratégie. Je me débrouille bien dans les jeux de tir et les jeux de plateforme, mais je suis mauvais dans les jeux de course. Du coup, je suis une merde dans certains genres, mais je suis hardcore dans d’autres. Personne n’est parfait. Personne n’est doué dans tout, à moins qu’il n’y consacre toute sa vie. Bref, c’est un combat très personnel. Après tout, il n’existe pas vraiment de définition claire d’un hardcore gamer, autre que le fait qu’il joue beaucoup aux jeux vidéo.


Apprécions l’art du jeu, ensemble

Le but d’un jeu, c’est d’y trouver son plaisir et d’apprécier notre expérience comme on le souhaite, non? Ce qu’une personne fait de son côté en solo, ça ne la regarde qu’elle-même. Sérieusement, les supposés « vrais » joueurs qui se plaignent de trucs comme ça me font rire. En fait, ils m’attristent. Il faut vraiment que ta passion ne tienne pas à grand-chose pour te laisser frustrer par de quoi du genre.

Finalement, je crois que l’on devrait encourager les gens à embarquer dans le monde du jeu vidéo et d’apprécier son art. Bref, cessons d’insulter ces nouveaux joueurs parce qu’ils ne sont pas hardcore ou qu’ils préfèrent les aventures un peu plus passives. Après tout, c’est notre mission de les guider dans ce monde incroyable qu’est le jeu vidéo.

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de dix ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur en assurance-qualité chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *