Julie et les festivals : le G-Anime d’hiver 2017

G-Anime Hiver 2017

Cette année, après une petite année sabbatique, je me remis à fréquenter ces évènements que j’aime tant, c’est-à-dire : les festivals! On commence l’année, comme d’habitude, avec le G-Anime d’hiver. Après que les dernières éditions aient connu quelques déboires au courant des années passées, j’étais sceptique face à celle-ci, craignant que les plumes perdues n’aient eu le temps de repousser. J’arrivai donc le vendredi soir, horaire en main et fatigue dans les yeux. (C’est moi qui étais derrière le volant pour les deux heures de route que ça nous a pris pour nous rendre.)

Pour cette fois, j’ai fait spécial et j’ai traîné le Conjoint (majuscule, car c’est son surnom, pour vrai!), qui n’avait jamais vécu de festivals, mis à part le Mini-Comiccon de Montréal, que je considère plutôt comme un gros marché de Noël pour geeks. Alors, en plus d’assister à l’événement, je faisais le baptême d’un noob – ce qui sera d’ailleurs le sujet d’un autre article.

 

Les points positifs

boblennonTout au long du week-end, l’ambiance était festive et plaisante. Les festivaliers étaient contents d’y être, satisfaits de la variété d’artistes présents et contents des temps d’attente qui avaient l’air plus que raisonnables pour les autographes et rencontres.

Les cosplays étaient plus simples que les autres éditions auxquelles j’ai assisté, mais les festivaliers ont misé sur la qualité visuelle plutôt que sur la grosseur du projet, au grand plaisir des caméras environnantes. C’est toujours un beau « plus » d’un festival que ses adeptes participent activement à la qualité de celui-ci. Le G-Anime d’hiver 2017 fût un bon cru, coté cosplay.

La majorité des invités ont été généreux envers leur public. Je pense entre autres à Bob Lennon, qui nous fournissait de la viande sur l’os pendant son Q&A ainsi que les différents ateliers et conférences humoristiques auxquels il participait. Je pense par exemple au Show du Gros Baka. Steelorse aussi étant très sollicité par le public, je l’ai trouvé charmant et sympathique. Son sens de l’humour et sa fidélité envers lui-même font de lui un youtubeur attachant; le voir en public est toujours un plaisir.

Ganime-Hiver2017-ChristianHamel

L’organisation, malgré qu’elle présentait quelques lacunes, était assez responsable et présente. Rien de majeur au point de démolir l’expérience du festivalier, du côté des petits bobos (il y en a toujours de toute façon). Quelques mésententes et confusions de la part des bénévoles quant aux lieux et heures de cueillette des passes de visiteur le dimanche, mais rien de réparable. Les festivaliers affectés ne démontraient pas vraiment de signes de déplaisance lorsque je les recroisai plus tard dans la journée.

La disposition des différentes salles et tablées dans le palais des congrès a été reprise des éditions pré-2016 et c’est, selon moi, la méthode qui marche le mieux. Le mot qui me vient en tête est « ergonomique »; tout est positionné de façon logique et fluide. Je suis contente que la vieille formule ait été réadoptée.

Aussi, malgré qu’ils n’en soient pas à leur première présence au festival, les invités habituels étaient toujours aussi généreux de leur personne. Je pense, entre autres, à Luduc et son équipe, Testeur Alpha – et Joueur Beta, Guiz et Laurent de Le Jeu c’est Sérieux, etc.

 

Les points négatifs

Quelques invités étaient difficiles à trouver au courant de la fin de semaine, au point où parfois ils arrivaient en retard à leurs activités. Je prend par exemple Madhi Ba et son retard à la conférence des youtubeurs francophones, TartinEx et Arkada, de la chaîne YouTube anglophone Glass Reflection, qui étaient bien souvent introuvables en dehors des activités prévues.

L’enchère des célibataires, habituellement drôle et plaisante, tombait un peu à plat cette fois. Quelques moments cocasses, mais sans plus. On a déjà vu un Luduc plus enjoué à l’animation.

Quelques invités, qui avaient été annoncés, ont été coupés de l’édition du festival. J’étais bien contente de pouvoir rencontrer Doctor Holocaust et de faire une entrevue avec lui, pour finalement me rendre compte qu’il n’y était pas. Une courte discussion avec lui via Facebook m’a appris qu’il avait été uninvited, pour reprendre ses mots. Vu le personnage et le matériel qu’il a à offrir, j’ai été extrêmement déçue qu’il ait été rayé de la liste.

Ganime-Hiver2017-SqueletteDansLePlacard

Le Show du Gros Baka est, pour moi, le highlight du samedi soir. Cette année, par contre, la formule était bâclée et montée à la « va-vite ». Guillaume Pelletier est un jeune youtubeur et humoriste de la relève qui avait sa place dans le spectacle, mais lui demander, dans un court délai, de monter deux numéros d’environ 15 minutes chacun était probablement un trop gros défi pour un spectacle d’humour geek. Il a fait de son mieux et j’ai très hâte de voir ce qu’il peut faire dans un contexte mieux rodé. C’était pareil dans le cas du segment de Testeur Alpha et Joueur Beta, qui sont reconnus pour leur humour absurde, mais bien construit : on sentait qu’il y avait eu un peu de manque de préparation et probablement de temps.

Connaissant Alpha et sa rigueur dans sa direction artistique, ce n’était pas sa meilleure performance hors YouTube, selon moi. Le segment style « Piment Fort » était bien pensé, quoique beaucoup trop long et trop « québécois », sachant que Bob Lennon, le youtubeur français, ne connaissait pas les références d’ici – trop nombreuses – auxquelles Richard, l’animateur, faisait référence. Les talents d’improvisation et le sens de la répartie de Charles, AKA Sushi de la Team Luduc, ainsi que de Jérôme Cloutier, de The Resellers, ont bien souvent sauvé les moments de longueur qui s’installaient. Pour revenir à l’animateur, je lui donnerais plus de pouvoir sur le déroulement du segment et plus de liberté sur la mise en scène. Ce n’est pas parce qu’on sait maintenant que le vrai Piment Fort est scripté de A à Z qu’on doit faire pareil.

grosbaka

Plusieurs panels qui sont reconnus pour être populaires ont été malheureusement négligés au niveau de la salle qui leur était allouée. Je pense entre autres au WTF Japan, qui est un panel rodé par L’Antre du Geek depuis plusieurs éditions et qui connaît un succès monstre et qui s’est vu se faire donner probablement LA plus petite salle de l’étage. Même problème avec l’atelier portant sur l’édition au Québec, qui était donné par l’auteure Mel Gosselin. Je sais que des membres de l’équipe du G-Anime se promenaient en faisant un décompte sommaire des différents publics pour valider s’il était nécessaire de relocaliser ces conférences aux prochaines éditions, mais c’est un boulot qui aurait dû déjà être mis en place depuis le temps.

 

Conclusion sur cette édition du G-Anime?

bironselfieSomme toute, l’édition d’hiver 2017 du G-Anime m’a grandement plu. Plusieurs de mes points négatifs n’étant pas du ressort de l’organisation, je ne peux pas leur en mettre trop sur le dos.

Le président du festival, Luc Biron, est venu nous voir à plusieurs reprises au courant de la fin de semaine pour avoir nos impressions, avis et suggestions, ce qui montre qu’il a de plus en plus l’avis des médias à cœur pour améliorer et remplumer la réputation d’un des plus charmants festivals geek que la province a à offrir. Pour ses efforts continus dans cette optique, on ne peut que saluer la dévotion de l’homme et de son organisation.

Au final, l’édition d’été 2017 du G-Anime pourra compter sur ma présence.

guizselfie selfiebob selfiesteelorse selfiealpha selfielaurent

Je vous invite fortement à visionner notre interview avec le magnifique Bob Lennon!

Julie Vieira

About Julie Vieira

J'assume et je vis ma geekitude à 100 à l'heure et je l'incorpore dans ma vie de tous les jours. Que ce soit dans mes choix de séries télé, jeux vidéos, fringues ou design de manucure, j'affiche ma passion aux yeux du monde et je prêche le geek autour de moi. Amoureuse du rétro gaming et d'émissions de télé vintage, je me donne comme mission de garder ceux-ci bien vivants aux yeux des générations actuelles - à commencer par mon geek bambin! Super Geekmom assez coquette, tattouée et colorée ainsi que cosplayeuse à mes heures, je fais rimer 'geeky' et 'girly'! Pour me suivre sur les réseaux Twitter et Instagram, on cherche: coeur_de_pixel :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *