Ticonderoga : Chaleur, Famille et Star Trek

Ticonderoga

Il y a une semaine environ, une équipe d’exploration, composée de quatre Trekkies de tout horizon, a quitté la base stellaire « Québec » afin d’explorer la colonie éloignée de « Ticonderoga ». Sur les lieux, l’équipe trouva plus que la reconstitution d’une légende du passé, euh, de notre futur imagé… le USS Enterprise NCC-1701. Voici leur récit d’une rencontre fort sympathique…


Journal de bord. Date stellaire inconnue

À Ticonderoga, nous eûmes droit à un accueil plus que chaleureux. Malgré la pluie, et les nuages gris, le sourire était aux lèvres de tous, de toutes. Et je ne parle pas de ce sourire de politicien rempli d’artifices et de fausses promesses. Non. Il était sincère. L’accueil qui nous fut réservé était donc amical, voire familial, si l’expression m’est permise. Toute cette chaleur conviviale, cette joie non feinte, était incarnée en la seule personne de Mary Beth, l’officier des Communications de l’attraction Star Trek Original Series Set Tour (STOSST).

Sans même nous connaître, nous nous connaissions, unis par l’utopie de Gene Roddenberry. Pour citer Doug Drexler, de mémoire : Nous sommes tous et toutes membres de la même famille, pour avoir grandi en écoutant Star Trek. Nous avons ainsi des références communes.

Et puisqu’on ne laisse jamais tomber un membre de la famille dans le besoin, les gens (je n’ose pas utiliser l’expression «le personnel», qui ne rend pas justice à ces gens) de STOSST ont tout fait pour nous accommoder, alors que nous tentions de retourner à notre camp de base, sous une pluie torrentielle digne de Ferenginar! Ils nous ont offert le transport, afin que je puisse aller récupérer notre navette.

Une belle et grande famille

Ce petit incident me permit de discuter quelque peu avec Dennis, comme s’il était un vieux copain de longue date. Ce fut dans ces circonstances que ce dernier m’avoua qu’il tentait de convaincre James Cawley, le grand patron, d’offrir la parité pour les visiteurs canadiens, lors d’un événement spécial, ce qui offrirait une belle opportunité aux Trekkies canadiens de découvrir STOSST… Une belle grande famille, indeed.

Il n’y a pas que les gens de STOSTS qui sont amicaux. La population locale l’est tout autant. Tel dans cet épisode de Big Bang Theory (The Bakersfield Expedition), nous eûmes droit à l’iconique «Beam me up Scotty». Mais cette fois-ci, c’était de circonstance, puisque nous étions trois capitaines en uniforme de la Série Originale.

À aucune occasion, nous nous sommes sentis jugés par la population locale. Tout le contraire! Elle était très ouverte d’esprit face à notre présence, voire même très consciente de ce que STOSST amène : le tourisme trekkie.

Conclusion sur le Ticonderoga

En résumé… ce qui frappe le plus chez les gens de Ticonderoga est l’esprit communautaire, d’entraide, de respect et de reconnaissance. Et simplement cela, cela valait la peine de s’éloigner des grands centres urbains sans âme, sans caractère réel.

Go boldly!


Waldo McFenians,
Gestionnaire Star Trek Québec,
Envoyé spécial de Parlons Trek.

Waldo Mcfenians

About Waldo Mcfenians

Trekkie de renom, gestionnaire du groupe "Star Trek Québec", chroniqueur sur le podcast "Parlons Trek", Waldo est un passionné de sciences fictions et de la culture trekkie. Découvrez cet univers avec lui!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *