Ce moment lorsque tu te sens dépassé par la nouvelle génération de gamers

La nouvelle génération de gamers

Il existe dans la vie de tout être humain, quelque chose que l’on surnomme « la crise de la trentaine ». Personne n’y échappe vraiment, et tout le monde la vie de manières différentes. Et bien, il semblerait que dans mon cas, le tout se fait remarquer par l’entremise des jeux vidéo. Et je crois qu’il nous est important, en tant que gamer âgé, d’accepter nos limites. Après tout, il y a une raison pour laquelle les athlètes olympiques dépassent rarement la barre des trente ans. Et bien, c’est la même chose avec les jeux vidéo compétitifs. Donc, parlons un peu de cette nouvelle génération qui arrive à nous défoncer la gueule en ligne.

Il est peut-être jeune… mais il te défonce solide à FortNite!

Comment c’est commencé

En fait, j’ai remarqué les signes que je devenais moins bon en regardant mes petits frères qui devenaient meilleurs que moi beaucoup plus rapidement. Et dans le temps, je n’étais encore qu’un adolescent arrivant dans sa vie de jeune adulte. Entre autre, j’avais remarqué la chose la première fois avec Rock Band. À l’époque, j’avais maîtrisé la guitare grâce à Rock Band et je me débrouillais très bien. Cependant, j’avais de la difficulté avec les percussions. Et bien, mes frères étaient capables de faire les percussions en mode expert en moins de quelques semaines alors que j’étais encore là, à tenter de maîtrise le mode difficile. Bref, l’élève finissait par dépasser le maître. On s’entend qu’à l’époque, je n’étais pas très vieux. Mais déjà là, il y avait une différence flagrante.

Aujourd’hui, c’est avec le mode Battle Royale de FortNite que j’ai réalisé qu’il était temps pour moi de prendre une pause de la compétition. J’adore le jeu, et tout particulièrement le mode « Sauver le monde ». Mais cela m’a prit plus de trois semaines avant d’être capable de gagner une partie en solo. Dans ces trois semaines, je comptabilise plusieurs centaines de morts idiotes et/ou rapides. Bref, mon cerveau n’est pas assez mou pour que ma rapidité d’exécution soit assez vite. Est-ce que c’est une mauvaise chose? Vraiment pas! Cependant, vous devrez mettre beaucoup plus d’heures pour arriver à maîtriser les mécaniques.

Je me sens comme ça en modes compétitifs
Je me sens comme ça en modes compétitifs

Mon enfance était peuplée de jeux difficiles

Et pourtant, j’ai eue le droit de vivre aux côtés de la NES et de la Super Nintendo lorsque j’étais enfant. À l’époque, les jeux étaient souvent très difficiles afin d’assurer une plus longue durée de vie aux jeux. Lorsque l’on essaie de jouer à Battletoads, Ghost and Goblins, Contra ou le roi lien sur Sega Genesis, on le remarque assez rapidement. J’ai été capable de compléter ses jeux plusieurs fois à l’époque sans trop difficultés. Aujourd’hui, je suis incapable de compléter les jeux de mon ensemble sans rager. Bref, l’élasticité de mon cerveau et mes réflexes ne sont plus ce qu’ils étaient. Soit ça, ou mon horaire d’adulte professionnel a fait de moi une personne beaucoup moins doué qu’elle l’était. C’est triste, mais c’est une réalité de beaucoup d’entre nous.

Est-ce que c’est une mauvaise chose? Je ne pense pas. Voyons ça comme une évolution.

Mon enfance est remplie de Battletoads, de Contra et de jeux ultra difficiles.

J’ai évolué en tant que gamer

Après un peu de recul, j’ai remarqué que mes goûts en tant que joueur ont évolués au fil du temps. Alors que j’étais un fervent amateur de jeux bourrés d’action et d’adrénaline, je me retrouve à préférer de plus en plus les jeux stratégiques et les jeux d’horreur. En fait, j’aime toujours les jeux de tirs (c’est dans mon sang). Cependant, la compétition en ligne m’intéresse de moins en moins. Du coup, je me retrouve à naviguer vers les jeux de tir et d’horreur à la première personne, les jeux de rôles et les jeux de stratégies. En plus, je me suis retrouvé à tomber en amour avec plusieurs jeux de puzzles et de réflexion comme The Room et Human Ressource Machine.

Si tous les autres aspects de notre vie évoluent au fil du temps, il est normal que les jeux qu’on aime soient affectés, non?

Darwin approuve le cycle d'évolution du gamer
Darwin approuve le cycle d’évolution du gamer

Au final

Sur ce petit cri du coeur, je vous laisse sur la chanson Red Flag de Billy Talent, groupe que j’ai adoré à la fin de mon adolescence. « The kids of tomorrow don’t need today, when the live in the sins of yesterday. » Bref, la jeunesse finira toujours par dépasser la génération qui la précède. Laissez-les s’épanouir sans laisser votre orgueil prendre le dessus. Après tout, ils ne peuvent que nous apprendre à devenir de meilleurs geeks.

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de dix ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur en assurance-qualité chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *