Critique de Dumplin’ : Un film feel-good et drôle

Dumplin'

Enfin un film de grosses qui en vaut la peine. On dit au revoir aux séries faisant l’apologie de la minceur au détriment des personnes grosses. Veuillez noter que ce post contient quelques petits spoilers. Cependant, rien de majeur qui gâchera le visionnement.


Synopsis.

Le film nous introduit doucement mais sûrement, dans le monde de Willowdean (Danielle Macdonald), la fille de Rosie Dickson (Jennifer Aniston), ex-reine de beauté. Will (affectueusement surnommée « Dumplin’  » par sa mère) n’a qu’un problème: elle est grosse. Majoritairement élevée par sa tante, Will développe un amour pour la musique de Dolly Parton et ne s’en fait pas avec la vie de princesse qu’est le monde de sa mère. Elle est heureuse, valsée dans la musique country par sa tante.

L’histoire commence lorsque, après le décès de sa tante, Will décide de s’inscrire au concours organisé par sa mère. D’abord pour défier sa mère, son geste se transforme en adventure et inspire d’autres personnes, aussi marginalisées, à s’inscrire à leur tour.


Un message fort pour les jeunes filles

Un film feel-good touchant et drôle à la fois. Dumplin’ présente son monde de manière humoristique, mais ça n’en fait pas moins un bon film réaliste. Les actrices principales du film ont un merveilleux jeu. Aniston s’assure d’avoir la nuance nécessaire de ne pas faire de Rosie une carricature vulgaire de “maman beauté”. La chimie entre MacDonald et Rush (la meilleure amie de Will) est presque palpable tant elle est naturelle.

Le film valide et met en place des détails incontournables de la vie rurale américaine sans avoir recours à des stéréotypes. Le message final est peut-être un peu maladroit, mais il est bien clair: l’acceptance et la tolérance de soi et des autres sont importantes. L’histoire de Dumplin’ n’est pas parfaite. Will n’a pas un “happily ever after”, mais l’histoire vous laisse le coeur léger et heureux. Dumplin’ est tout ce que Insatiable aurait dû être.

De gauche à droite: Millie, Hannah, Willowdean and Ellen

Derrière la caméra.

Julie Murphy, auteure de l’oeuvre originale Dumplin’

C’est en 2015 que Julie Murphy publie son livre “Dumplin’ ”. En 2017, on annonce que les rôles principaux de Rosie et Willowdean seront respectivement pris par Jennifer Aniston et Danielle Macdonald. Le tournage commence vers la fin d’août 2017. En septembre 2018, Netflix achète les droits de distributions du film. La publication se fait le 7 décembre de la même année.

Le scénario a été écrit pas Kristin Hahn et la bande sonore est chantée par l’auteur-compositrice-interprète country Dolly Parton, qui a même écrit des nouvelles chansons spécialement pour le film. Les droits d’adaptation du film avait d’abord été acquiéris par Disney avant que ce dernier n’y rennonce. C’est Anne Fletcher qui le réalise.

Le film a déja été classé 71%, 85% et 68% sur le Tomatometer et le Audience score de Rotten Tomatoes et sur AMDb respectivement.


Sources:

  • Wikipedia « The Free Encyclopedia »,
  • IMDb « Internet Movie Database »)

Commentaires

Max Leblanc

About Max Leblanc

Tester en assurance qualité dans l’industrie des jeux vidéos, Max est tout d’abord un.e passionné.e de l’art cinématographique et photographique. Caméraman et photographe à son compte et à temps perdu, Max ne manque jamais une opportunité de montrer son point de vue de son œil artistique, ses études en cinéma le démontrent bien. Une tasse à la main, Max discute d’enjeux sociaux, de jeux de table, de memes et de zéro-déchetisme. "An Ye Harm None Do what Ye Will"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *