Critique-éclair | Netflix | Black Summer est… décevant

Black Summer

Dans une époque ou les histoires de morts-vivants se comptent par centaines, il est assez difficile d’innover le genre. Quelques fois, une série télévisée ou un film tente de s’approprier le genre en y ajoutant leur propre sauce. C’est justement ce que Netflix a tenté de faire avec Black Summer, une courte série dans laquelle des gens normaux tentent de survivre à une invasion de morts-vivants rapides et sanguinaires. Réalisée par les créateurs de Z-Nation en tant que Spin-Off, on s’attendrait à une série de qualité. Mais est-ce vraiment le cas?


Fiche technique

  • Genres: Horreur, Suspense
  • Thèmes: Zombis, Post-apocalypse, Infectés
  • Production: The Asylum
  • Création: Karl Schaefer, John Hyams
  • Acteurs principaux: Jaime King, Justin Chu Cary, Christine Lee, Sal Velez Jr, Kelsey Flower
  • Durée d’épisodes: 20-44 minutes
  • Première diffusion: 11 avril 2019
  • Nombre d’épisodes: 8

Points positifs

Personnages

L’un des points forts de la série, c’est sans aucuns doutes le fait que les personnages soient réalistes. Ici, on ne nous propose pas des héros invincibles, puissants et ultra cools. Au contraire, on nous présente des personnages réalistes qui tentent de survivre aux débuts d’une infestation de zombis. Dans Black Summer, les personnages qu’on nous proposent doivent travailler ensemble malgré leurs défauts. Un des survivants est sourd et muet, une autre est Coréenne et ne parle pas anglais, l’autre est un criminel qui a profité de la situation pour s’enfuir, etc. Au final, on finit par s’attacher aux personnages avec leurs qualités ET leurs défauts.

Action/Combats

L’autre point intéressant derrière la série est le fait que les personnages agissent de façon réaliste en fonction de leurs personnalités. La majorité des héros ne sont pas entraînés au combat, ne savent pas vraiment utiliser d’armes à feu et ne connaissent pas le point faible des infectés. Plusieurs personnages meurent de façon crédible, et tentent de survivre de leur mieux avec leurs compétences.

Quelques personnages de Black Summer


Points négatifs

Intrigue/Histoire

Malheureusement, la qualité de l’action et des personnages ne permettent pas de sauver Black Summer de son plus gros problème; son histoire. Premièrement, on nous réserve très peu de surprises, ce qui rend l’histoire facile à prédire. Ensuite, on a tenté d’utiliser une approche dans laquelle on revoit une scène plusieurs fois, sous le regard de différents personnages. Quoi que le concept soit intéressant, il n’apporte rien de vraiment positif à la série. Du coup, on finit par nous forcer de revoir la même scène de 2 à 4 fois, sans y ajouter de pertinence.

Thème

La série ne réinvente pas vraiment la thématique des zombis/infectés, et n’utilise pas de formule gagnante pour que l’on aie envie de continuer vraiment. Malheureusement, on ne peut s’empêcher de penser que Black Summer est une belle opportunité manquée.

Caméras

Selon moi, l’un des plus gros problèmes de la série est avec les caméras qui bougent énormément. Et ce, tout particulièrement dans les scènes d’action. On a régulièrement l’impression de regarder les scènes  brassent beaucoup trop, et cela finit par agacer l’œil assez rapidement. La qualité de l’image est belle de façon générale, mais les mouvements de caméras gâchent tout.

Horreur/Gore

Pour une histoire traitant de morts-vivants et de mort, il faut avouer que le niveau d’horreur et de gore dans Black Summer laisse à désirer. Certes, on voit du monde mourir, mais la série n’en fait pas sa priorité. Si vous vous attendiez à avoir des scènes d’horreur à la Walking Dead, vous serez très déçu.

Black Summer débute avec un avant-poste de l'armée


Black Summer, en conclusion

Malheureusement, Black Summer n’est pas une série que je conseille aux amateurs d’histoires de zombis et de morts-vivants. Le fait que celle-ci soit un spin-off de Z-Nation m’avait particulièrement rendu intéressé par le tout. Cependant, j’ai terminé le tout avec un arrière goût d’amertume dans la bouche. L’histoire n’est pas très intéressante, et on finit par se lasser de la trame narrative. Bien sûr, les créateurs arrivent à se racheter en nous offrant des personnages crédibles. Malgré tout, il y a quelque chose qui manque, une petite étincelle. À regarder seulement si vous êtes curieux, ou bien si vous cherchez absolument quelque chose de nouveau à vous mettre sous la dent.

On aime :

  • Personnages crédibles, sortant des clichés du genre;

On aime moins :

  • Histoire trop prévisible;
  • Utilise une scénarisation montrant une même scène sous différents points de vue (mal utilisé);
  • Les caméras bougent énormément dans les scènes d’action, devient ennuyant;
  • Très peu d’horreur ou de gore pour une histoire traitant de zombis.
Dans une époque ou les histoires de morts-vivants se comptent par centaines, il est assez difficile d'innover le genre. Quelques fois, une série télévisée ou un film tente de s'approprier le genre en y ajoutant leur propre sauce. C'est justement ce que Netflix a tenté de faire avec Black Summer, une courte série dans laquelle des gens normaux tentent de survivre à une invasion de morts-vivants rapides et sanguinaires. Réalisée par les créateurs de Z-Nation en tant que Spin-Off, on s'attendrait à une série de qualité. Mais est-ce vraiment le cas? Fiche technique Genres: Horreur, Suspense Thèmes: Zombis, Post-apocalypse, Infectés Production: The Asylum Création: Karl Schaefer, John Hyams Acteurs principaux: Jaime King, Justin Chu Cary, Christine Lee, Sal Velez Jr, Kelsey Flower Durée d'épisodes: 20-44 minutes Première diffusion: 11 avril 2019 Nombre d'épisodes: 8 https://www.youtube.com/watch?v=tQA1omPJN24 Points positifs Personnages L'un des points forts de la série, c'est sans aucuns doutes le fait que les personnages soient réalistes. Ici, on ne nous propose pas des héros invincibles, puissants et ultra cools. Au contraire, on nous présente des personnages réalistes qui tentent de survivre aux débuts d'une infestation de zombis. Dans Black Summer, les personnages qu'on nous proposent doivent travailler ensemble malgré leurs défauts. Un des survivants est sourd et muet, une autre est Coréenne et ne parle pas anglais, l'autre est un criminel qui a profité de la situation pour s'enfuir, etc. Au final, on finit par s'attacher aux personnages avec leurs qualités ET leurs défauts. Action/Combats L'autre point intéressant derrière la série est le fait que les personnages agissent de façon réaliste en fonction de leurs personnalités. La majorité des héros ne sont pas entraînés au combat, ne savent pas vraiment utiliser d'armes à feu et ne connaissent pas le point faible des infectés. Plusieurs personnages meurent de façon crédible, et tentent de survivre de leur mieux avec leurs compétences. Points négatifs Intrigue/Histoire Malheureusement, la qualité de l'action et des personnages ne permettent pas de sauver Black Summer de son plus gros problème; son histoire. Premièrement, on nous réserve très peu de surprises, ce qui rend l'histoire facile à prédire. Ensuite, on a tenté d'utiliser une approche dans laquelle on revoit une scène plusieurs fois, sous le regard de différents personnages. Quoi que le concept soit intéressant, il n'apporte rien de vraiment positif à la série. Du coup, on finit par nous forcer de revoir la même scène de 2 à 4 fois, sans y ajouter de pertinence. Thème La série ne réinvente pas vraiment la thématique des zombis/infectés, et n'utilise pas de formule gagnante pour que l'on aie envie de continuer vraiment. Malheureusement, on ne peut s'empêcher de penser que Black Summer est une belle opportunité manquée. Caméras Selon moi, l'un des plus gros problèmes de la série est avec les caméras qui bougent énormément. Et ce, tout particulièrement dans les scènes d'action. On a régulièrement l'impression de regarder les scènes  brassent beaucoup trop, et cela finit par agacer l’œil assez rapidement. La qualité de l'image est belle de façon générale,…

Évaluation en chiffres

Score Final - 5

5

Meh

Malheureusement, Black Summer n'est pas une série que je conseille aux amateurs d'histoires de zombis et de morts-vivants. Le fait que celle-ci soit un spin-off de Z-Nation m'avait particulièrement rendu intéressé par le tout. Cependant, j'ai terminé le tout avec un arrière goût d'amertume dans la bouche. L'histoire n'est pas très intéressante, et on finit par se lasser de la trame narrative. Bien sûr, les créateurs arrivent à se racheter en nous offrant des personnages crédibles. Malgré tout, il y a quelque chose qui manque, une petite étincelle. À regarder seulement si vous êtes curieux, ou bien si vous cherchez absolument quelque chose de nouveau à vous mettre sous la dent.

User Rating: Be the first one !
5

Commentaires

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de dix ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur en assurance-qualité chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...