JDR – Marvel Universe RPG, mon jeu de rôle favori!

Mon coup de coeur quand il s’agit des jeux de rôles sur table. Marvel Universe RPG est le meilleur que j’ai pu essayer. Je vais donc partager avec vous aujourd’hui les raisons qui me fait adorer ce système. Développé par Q.E.D games et publié par Marvel en 2003, le système est passé sous le radar dû à ses quelques petits défauts corrigibles avec quelques règles maison, mais j’y retournerai un peu plus tard.

 

La règle de K.I.S.S.

MURPG book1La grande force de MURPG est sa grande simplicité. Suivant la règle appelée K.I.S.S. ou « Keep It Simple, Stupid. » N’importe qui peut jouer avec un minimum d’explications. Le système n’utilise aucun dé, seulement des allocations d’énergies ou « Stones » et des points de vie. À la création de personnage, on dépense un montant de stones décidés par le GM selon le niveau de puissance demandé. On choisit ses caractéristiques de Force, Agilité, Rapidité, Intelligence et Durabilité, une liste d’actions que notre personnage est doué, des bonus à ces actions, plus chers mais ne coûtant pas d’énergie et de l’équipment spécial. Pour avoir des stones supplémentaires il est possible d’aller chercher des faiblesses tant physiologiques que psychologiques.  Par exemple, peur des hauteurs, faire partie d’une minorité opprimée, ne pas avoir l’air humain.

 

L’analogie des pâtes

MURPG book2Des pâtes? mais de quoi suis-je en train de parler? Le fait est que le système de MURPG ressemble énormément à un plat de pâtes. Il n’y a rien de bien compliqué à un plat de pâtes. Si on les fait maison, c’est des oeufs, de la farine, un peu de sel et de l’eau. On fait bouillir et c’est prêt! Mais ce qui rend les pâtes si fantastique, c’est la sauce. Je peux vous assurer que chaque famille, chaque personne a sa recette de sauce secrète qui est la meilleure qui va donner aux pâtes une saveur complètement unique. Pour MURPG, c’est la même chose. Un système simple, en apparence stérile même. Des actions comme combat rapproché et combat à distance? Avec un peu de sauce, ou comme on dit dans le milieu du jeu de role, du « Fluff ». Un maître en combat rapproché peut devenir un pro des arts martiaux comme Jackie Chan, un escrimeur hors pair comme Zorro ou encore un barbare comme Conan.

Ce que je veux dire c’est qu’avec des règles aussi simple, il est extrêmement facile de personnaliser son personnage et le lieu ou l’époque dans laquelle nous évoluons. Récemment dans mes sessions, j’ai visité l’univers de Final Fantasy, le monde de StarCraft, le monde de Dragon Ball Z, Hellsing, Silent Hill, My Little Pony et j’en passe des tonnes. Dans certains cas il est important de faire quelque règles maison pour bien équilibrer le jeu, mais c’est des trucs qu’on apprend par essai erreur.

Mieux encore, il est entièrement possible de créer ses propres actions personnalisées avec approbation du GM pour des effets que les créateurs du système n’ont pas pensé, par exemple, une attaque qui affaiblit les caractéristiques de son ennemi.

 

Exemple de jeu

Mise en situation:

MURPG book3Takashi la samurai élémentaire doit affronter un monstre de pierre pour accéder au prochain niveau de la tour infernale.

Le combat est divisé en « Panels » comme un case dans une bande dessinée.

La première étape  du joueur est de déclarer ses actions. Takashi va porter un coup avec son katana contre le monstre. Elle choisira le nombre de stones à allouer à son attaque pour passer la défense du monstre, elle peut aller à un maximum du niveau de son action additionné d’une caractéristique s’il y a lieu. Les stones allouées sont ensuite enlevés de son total d’énergie. Ensuite elle ajoutera les bonus qui s’appliqueront à la situation pour son attaque totale.

Avec un maximum de deux actions, Takashi lèvera un bouclier de glace pour se défendre contre les attaques de son adversaire. Encore une fois elle allouera des stones en défense avec l’action appropriée et déduira le total de son énergie.

Un fois fait, le GM résoudra les actions en comparant les attaques et les défenses des combattants, si dans un cas comme dans l’autre l’attaque est supérieure à la défense, il y a dégâts et des stones de vie seront déduites d’un cas comme dans l’autre.

 

Simplicité incarnée

Il est important de mentionner que ce système peut très facilement produire un personnage capable de détruire l’univers en éternuant trop fort. Mais un fois que c’est fait, le reste peut devenir un peu ennuyant. Pour ceux qui veulent une histoire riche dans le monde de votre choix, ceux qui veulent des personnages non-conventionnels inspirés de mangas, de science fiction, bref des recoin les plus fous de leur imagination, c’est le système à adopter!

 

Explication des scores:

Facilité d’apprentissage: Extrêmement facile à apprendre, en une demi-heure le joueur moyen sera capable d’utiliser un personnage existant. La création est un peu plus longue, mais avec un bon GM ce n’est pas compliqué. Avec le système de stones on peut avoir de la misère à comprendre que le nombre d’énergie imparti dans une action détermine le succès ou non d’une action déclarée et non son résultat.

Exemple: Je fait un saut périlleux, 1 en acrobatics ne me fera pas réussir, mais 3 certainement aussi bien que 9.

Fourchette de puissance: MURPG inclut aisément une très vaste étendue de puissance de jeu, d’un niveau humain entraîné jusqu’à des entités cosmiques aux pouvoirs inimaginables. Cependant, il est vrai que pour une campagne au niveau de puissance bas, humain normal, le système n’est pas très bien adapté envers les gens normaux.

Prix: Sur Amazon.ca le prix descend extrèmement bas pour une copie neuve, entre 5$ et 50$. Cependant ce livre peut être difficile à trouver ailleurs qu’en ligne, il faut connaître des boutiques spécialisées en jeux de rôles.

Diversité des personnages: La perfection incarnée, tel que je l’ai déjà mentionné on peut jouer pratiquement n’importe quoi, un peu difficiale de représenter un humain normal, mais honnêtement, qui veut jouer un simple citoyen dans une partie qui n’implique pas des zombies?

Qualité des règles: Le point faible du système, de la façon dont il est construit il est facile de créer un personnage surpuissant avec un nombre limité de stones à la création. Certaines options sont trop fortes, d’autres pas assez. Il peut être bon d’établir des règles maisons pour s’assurer une bonne partie.

 

Mon coup de coeur quand il s'agit des jeux de rôles sur table. Marvel Universe RPG est le meilleur que j'ai pu essayer. Je vais donc partager avec vous aujourd'hui les raisons qui me fait adorer ce système. Développé par Q.E.D games et publié par Marvel en 2003, le système est passé sous le radar dû à ses quelques petits défauts corrigibles avec quelques règles maison, mais j'y retournerai un peu plus tard.   La règle de K.I.S.S. La grande force de MURPG est sa grande simplicité. Suivant la règle appelée K.I.S.S. ou "Keep It Simple, Stupid." N'importe qui peut jouer avec un minimum d'explications. Le système n'utilise aucun dé, seulement des allocations d'énergies ou "Stones" et des points de vie. À la création de personnage, on dépense un montant de stones décidés par le GM selon le niveau de puissance demandé. On choisit ses caractéristiques de Force, Agilité, Rapidité, Intelligence et Durabilité, une liste d'actions que notre personnage est doué, des bonus à ces actions, plus chers mais ne coûtant pas d'énergie et de l'équipment spécial. Pour avoir des stones supplémentaires il est possible d'aller chercher des faiblesses tant physiologiques que psychologiques.  Par exemple, peur des hauteurs, faire partie d'une minorité opprimée, ne pas avoir l'air humain.   L'analogie des pâtes Des pâtes? mais de quoi suis-je en train de parler? Le fait est que le système de MURPG ressemble énormément à un plat de pâtes. Il n'y a rien de bien compliqué à un plat de pâtes. Si on les fait maison, c'est des oeufs, de la farine, un peu de sel et de l'eau. On fait bouillir et c'est prêt! Mais ce qui rend les pâtes si fantastique, c'est la sauce. Je peux vous assurer que chaque famille, chaque personne a sa recette de sauce secrète qui est la meilleure qui va donner aux pâtes une saveur complètement unique. Pour MURPG, c'est la même chose. Un système simple, en apparence stérile même. Des actions comme combat rapproché et combat à distance? Avec un peu de sauce, ou comme on dit dans le milieu du jeu de role, du "Fluff". Un maître en combat rapproché peut devenir un pro des arts martiaux comme Jackie Chan, un escrimeur hors pair comme Zorro ou encore un barbare comme Conan. Ce que je veux dire c'est qu'avec des règles aussi simple, il est extrêmement facile de personnaliser son personnage et le lieu ou l'époque dans laquelle nous évoluons. Récemment dans mes sessions, j'ai visité l'univers de Final Fantasy, le monde de StarCraft, le monde de Dragon Ball Z, Hellsing, Silent Hill, My Little Pony et j'en passe des tonnes. Dans certains cas il est important de faire quelque règles maison pour bien équilibrer le jeu, mais c'est des trucs qu'on apprend par essai erreur. Mieux encore, il est entièrement possible de créer ses propres actions personnalisées avec approbation du GM pour des effets que les créateurs du système n'ont pas pensé, par exemple, une attaque qui affaiblit les caractéristiques de son ennemi.…

Évaluation Finale

Facilité d'apprentissage - 8.8
Fourchette de puissance - 9.3
Prix - 9.1
Diversité de création - 9.9
Qualité des règles - 6.8

8.8

Score

Marvel Universe RPG (aussi connu sous le nom de MURPG) est une excellent jeu de rôle que n'importe quel grand joueur de jeux de rôles sur table devrait ce procurer. Le système offre d'infinies possibilités aux joueurs dotés d'un minimum d'imagination, sans compter que celui-ci est très facile à apprendre, à enseigner aux nouveaux joueurs. Nous vous conseillons vivement de vous le procurer et d'essayer de mettre le système à "votre sauce", vous ne le regretterez pas!

User Rating: 4.95 ( 1 votes)
9

Commentaires

Andy Lafrenière

About Andy Lafrenière

Andy Lafrenière est un mordu des jeux, jeux de rôle, jeux vidéos et jeux de société. Avec un penchant pour l'écriture et une touche d'humour. Andy produit des articles bien vivants pour les lecteurs de l'Antre du Geek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *