Death Note 2015, est-ce que la nouvelle série télévisée fait honneur à l’histoire originale?

Light Yagami, un jeune étudiant, découvre par hasard un mystérieux livre intitulé Death Note. Il s’agit en fait d’un livre appartenant à un dieu de la mort qui permet de tuer n’importe quelle personne simplement en y inscrivant son nom. Après quelques essais, Light se rend compte que ce Death Note fonctionne bel et bien. Doué d’une intelligence hors pair et d’un sens de la justice désillusionné, il décide de s’en servir pour juger plusieurs criminels et leur faire justice lui-même.

Après plusieurs morts mystérieuses, un célèbre détective se faisant appeler L décide d’enquêter sur celles-ci. Light et L s’affronteront dans une bataille d’intelligence démesurée. Plusieurs d’entre vous auront sûrement reconnu l’histoire de Death Note, un manga devenu un phénomène culte depuis sa parution pour la première fois au Japon en 2003. Plusieurs adaptations de la série ont vu le jour : une série d’animation, des films et un court roman. C’est d’ailleurs de la toute dernière adaptation que je veux vous parler dans cet article.

death-note-notebook

Étant un grand admirateur de l’histoire originale, j’ai commencé à écouter la nouvelle adaptation avec beaucoup d’attentes. Il s’agit d’une série télévisée qui est diffusée depuis le début de l’été mettant en vedette Masataka Kubota dans le rôle de Light et Kento Yamazaki dans celui de L.

amane-misa
Sano Hinako dans le rôle d’Amane Misa

Bien que la série soit inspirée du manga, j’ai adoré le fait qu’ils n’aient pas eu peur de changer certaines scènes de l’histoire originale pour rendre celle-ci plus crédible ou plus facile à réaliser dans le contexte d’une série télévisée. Mais comme toute bonne chose, il faut savoir doser. Heureusement, ils ont gardé l’atmosphère et la ligne directrice d’origine.

Un autre point positif majeur, c’est l’ascension de Light vers la folie. Contrairement à l’histoire de départ, le personnage ne remplit pas plusieurs pages aussitôt qu’il découvre que le Death Note fonctionne véritablement. Au départ, Light semble avoir une certaine retenue. Mais plus l’histoire avance, la facilité de la chose le rend de plus en plus égocentrique et imbu de lui-même, pour finalement devenir le personnage que nous connaissons qui n’a aucune pitié envers les criminels.

La série réussit aussi très bien à encapsuler l’histoire, de sorte que les personnes qui ne connaissent pas le récit original pourront tout autant apprécier celle-ci que les grands admirateurs. D’ailleurs, ma mère, qui ne connaît pas du tout Death Note, a écouté quelques minutes de la série et a tout de suite été prise d’un intérêt soudain en voulant en savoir plus sur l’histoire.

Pour finir, vous le savez probablement autant que moi, les séries japonaises n’ont jamais eu la réputation d’avoir des effets spéciaux à couper le souffle. Par contre, cette fois, je trouve qu’ils ont très bien réussi les shinigamis (dieux de la mort) qui sont faits entièrement par ordinateur. Ils ne sont pas parfaits, on remarque énormément d’erreurs, mais j’ai rarement vu mieux dans une série télévisée japonaise.

Vous l’aurez donc compris, je recommande la série à tout le monde, que vous soyez admirateur ou non du récit original.

Philippe Ouellet

About Philippe Ouellet

Je suis un passionné de la culture et de la langue japonaise. Que ce soit en parlant d'un manga, d'un anime ou d'un visual novel, j'espère être en mesure de vous partager cette passion avec la même ardeur que celle qui brûle en moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *