Ex, Drague et Rock ‘n roll | Les nombrils | Critique

Featured Video Play Icon

Hi Folks! Je suis contente de vous retrouver. Avec une bande dessinée que j’affectionne beaucoup et que je collectionne la série. Je l’adore cette série et aujourd’hui, je vous parlerai du récent tome qui vient tout juste de sortir. Le 8e : Ex, Drague et Rock ‘n roll.

Karine et son band tentent de finir leur album avec un temps restreint. Elle est devenu populaire et se retrouve dans toutes les conversations. Elle adore ce nouveau statut : celle d’être en avant-plan. Contrairement à Vicky qui a du mal à dealer avec le sien. Pis la cerise sur le sundae, elle vit avec « la personne » qui est la cause de ça. Pis Jenny, elle tente tant bien que mal de récupérer Hugo qui l’a largué car elle a du mal à l’accepter tel qu’il est. Même si elle y met beaucoup d’effort, elle ne s’y prend pas de la bonne façon.

Une belle évolution de la part de mon personnage préférée si je peux dire quelques mots de ce que j’en pense.


En savoir plus sur Les nombrils

  • Auteur: delaf et dubuc
  • Scénario: Dubuc
  • Dessin: Delaf
  • Genre: Humoristique, Drame
  • Langue d’origine: français
  • Nombre d’albums: 8

Les Nombrils raconte la vie de trois adolescentes : Karine, une grande maigrichonne gentille, timide et sensible, Jenny, une rousse au corps de rêve mais qui ne réfléchit pas plus que sa brosse à cheveux, et Vicky, une belle métisse manipulatrice et prétentieuse.

Les trois adolescentes forment en apparence un groupe d’amies bien que Jenny et Vicky traitent implacablement Karine comme leur faire-valoir, tout en s’échinant à saboter ses liaisons sentimentales. Cependant, la souffre-douleur va énormément changer au fil des albums. Dans la même veine, les personnages des deux bimbos prennent progressivement de l’épaisseur grâce à leurs parcours émotionnels respectifs et l’évocation de leur pesant environnement familial.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *