Interview avec Paper Cult sur leur jeu Fat Mask

Fat Mask est disponible sur Steam. Il d’agit d’un jeu multijoueur local pour 1 à 4 joueurs dans lequel les participants s’affrontent pour créer des combos monstres! Procurez-vous le sur Steam dès aujourd’hui! Aujourd’hui, nous vous proposons une interview avec les créateurs du jeux!

Alex: Allo, allo!

Raphaël: Salut

Michaël: Hello

Alex: Donc, je suis en compagnie de Raphaël et Michaël de Paper Cult un studio indépendant et montréalais. Ils ont publié un jeu qui s’apelle Fat Mask, disponible sur Steam depuis le 15 mai 2017.

Les deux: C’est exactement ça (rire)


Alex: Je vais commencer avec les question. Qu’est-ce que Fat Mask?

R: Le but de Fat Mask, c’est de faire de combos [de blocs]. Tu dois lancer des blocs de couleurs sur des blocs de couleurs identiques.

Il y a deux modes principaux : Le mode coop et le mode free-for-all. Dans le mode [free-for-all] il y a deux autres modes : Soit que tu as un timer, à mettons 60 secondes. Celui qui fait le plus de combos en 60 secondes gagne. L’autre mode, c’est un score à atteindre en premier. Donc, par exemple, le premier qui se rend à 1000 points.

M: [Même si c’est dans une arène] tu n’élimines pas les gens. Tu peux, par exemple, leur lancer un bloc pis ils vont rebondir un peu.

R: Et le mode Solo, c’est un peu comme un time attack. Tu dois faire des combos pour empêcher les deux murs de se fermer. Chaque fois que tu fais un combo, les murs reculent un peu.

M: Pour retourner au mode multiplayer […].

R: Oui! Bien, tu ne combats pas les adversaires directement, mais tu peux voler les combos des autres. Mettons que tu fais un combo, tu peux avoir un ami qui [le] vole en lançant un bloc dessus. Ton combo devient automatiquement le sien.

M: Les combos ont un timer dessus, tant que le timer n’est pas terminé, le combo «reste ouvert».

R: Pour fermer un combo, tu peux attendre que le timer soit terminé ou lancer un bloc sur un des blocs du combo. C’est un bloc qui flashe. Tu lances un bloc dessus, ça le ferme. Mais pendant qu’il est ouvert n’importe qui peut arriver et ajouter un bloc pis ça devient à lui, c’est comme un genre d’…

M: … échange de combos.

R: Un club échangistes de combos comme ça. Le monde va se dire : ”Non, c’est à moi, non c’est à moi”.

M: Jusqu’à ce que quelqu’un arrive et qui frappe le bloc target puis qu’il dise “Haha, f*ck off, je t’ai volé”. Tu sais, il y a plein de mécaniques comme ça pour «les joueurs plus avancés». Si tu as jamais joué, tu peux t’amuser, mais tu vas te faire défoncer par des gens qui ont compris ces mécaniques-là.

R: C’est vrai que tu peux devenir très bon. Il y a une belle profondeur.

M: Tu peux mélanger des combos ensemble.

R: Tu peux prévoir où est-ce que le bloc target sera, il est toujours à l’opposé du dernier bloc que tu as lancé sur le combo.

M: Il n’y a pas de hasard.


Alex: Côté Art, pourquoi avez-vous choisi une palette [de couleurs] aussi diversifiée?

R: Ça, c’est une très bonne question. J’ai travaillé fort la dessus. Le truc, c’est qu’il faut que tu matches des trucs de couleurs, mais ils ont tous des patterns différents aussi. C’est pour les gens [daltoniens]!

Alex: C’est vraiment cool d’avoir pensé à ça!

R: Pour les couleurs, il y a 3 sortes de cubes de 3 couleurs différentes : rouge, bleu, vert. Il y a 4 couleurs différentes pour chacun des joueurs. Lorsque tu termines un combo, il se transforme en monstre de la couleur de ton personnage. Il fallait 4 couleurs bien distinctes pour les jouers et 3 couleurs bien distinctes pour les cubes. Pour ne pas se perdre, les couleurs devaient vraiment être différentes.

M: Pour pouvoir jouer, tu dois savoir où ton personnage est en tout temps, sinon ça aurait été une faille.

R: On a eu [beaucoup] de tests de couleurs. Je suis content que tu le remarques ça a vraiment été des gros problèmes!

Tout le monde rit.


Alex: Ok, ok. Le nom Fat Mask là, d’où est-ce [qu’il vient].

R: Eh [boy]… demande nous pas ça.

M: Mon dieu! Ha! Ha!

Alex: C’est quoi? Ça a commencé avec une joke sur quelqu’un genre?

R et M: Non, non non!

M: C’est clairement pas du fatshaming, j’veux dire check moi.

Tout le monde rit

M; Ça vient juste du nom du premier personnage qu’on avait.

R: En fait, les persos, fallaient qu’ils soient des carrés, et tout le jeu est sur une grille, c,’est comme tous des cubes. Alors le personnage devait fitter danns un cube 1×1 parfaitement.

R: Puis, [ils] sont gros, évidemment.

M: L’humain, ce n’est pas carré, alors il a fallu que tous les personnages soient «gros» dans leur design.

Alex: Ok.

M; Le nom, au début c’était Fat Maxk.

R: Avec un «k», puis le nom au début c’était Fat Maxk Show, mais c’était impossible à dire rapidement. On a décider de tweaker ça en Fat Mask, mais c’est un de nos plus grand regrets.

M: Bin non, là!

R: Si on pouvait tout changer et tout, on recommencerais à zéro.

M: Hein? Moi, je ne changerais pas, je n’ai pas de regret dans la vie.

R: Bin non, c’est une joke, je parle [du nom] «Fat Mask»

Alex: J’ai deux avis complètement différent là.

R: En fait, ça sonne bien. Mais ça nous a pris du temps à changer le nom, parce que Fat Maxk Show, ce qui était vraiment drôle, c’est que le monde accrochait sur le «K», pis on s’est dit qu’ils allaient se rapeller du nom. Mais on s’est bien vite rendu compte qu’ils ne s’en rapellaient pas, ils se souvenaient juste qu’il y avait un mot fucked up.

Tout le monde rit

R: Échec lamentable…

M: Ça fait que là, on s’est dit «ok, qu’est-ce qu’on fait?». On avait des noms stupides comme Combo Show. Mais tu sais, il faut comprendre que le show» est important parce que ça vient du lore du jeu.

R: Parce que oui, y’a un lore, gros backstory, deux livres d’écris.

M: Un de gros back story. Il y a une histoire trouvable sur notre page, quelque part. Je ne vais pas vous dire où. ;)

Tout le monde rit

R: Bien, sans blague, on a une autre page quelque part dans le deep web.

M: Non, mais c’est comme un show télévisé organisé par des aliens qui sont venus sur terre pour nous envahir et nous fair devenir des gros monstres.

R: Y’a un gros côté quiz show qui a été enlevé.

M: C’était un peu ça l’idée. Un Price is Right, mais avec des combattants dans une arène qui font des combos.

R: Pour revenir à ta question : La réponse short and sweet serait : c’est le nom du personnage principal. Il a un masque pis il est gros.

M: Ah, c’est vrai, un moment donné tu pouvais gagner des masques.

R: Oui, tu gagnais des masques puis tu perdais ton masque quand tu perdais le match.

M: Mais on a enlevé ça.

R: Ça fait partie de notre philosophie. On coupe ce qui est de trop.

Alex: Tant que le core gameplay est là dans le fond, c’est correct.

M: That’s how we roll.

Fat Mask


Alex: Pensez vous que ça va briser des amitiés?

M: Oui, ça va clairement [le faire]… On espère que les gens ne seront plus amis après. Mais, c’est du wishfull thinking un peu.

R: On veut briser l’amour.

M: Oui, c’est un peu ça [Fat Mask], c’est de briser l’amour… Bien non, pas vraiment, on veut créer l’amour.

R: On a un mode coop et un mode solo pour ça.


Alex: Il y a combien de personnes sur le projet?

R et M: Il y a juste nous deux sur Fat Mask.

R: Les autres sont sur un nouveau projet qu’on garde encore secret. Fat Mask est comme fini ça fait un bon moment, mais on n’était pas prêts pour le sortir avant maintenant.

M: Au départ, on était juste deux, là on est rendu 5!

R: Bien, je dis deux sur Fat Mask, mais ce n’est pas exactement le cas. Je dis tout le temps deux, mais je ne suis pas vraiment gentil, il y avait aussi le compositeur Antoine Vachon, mais il n’était pas toujours avec nous autres. C’est un gars qui a fait de la musique vraiment cool pour le projet.


Alex: C’est cool ça! Est-ce que la trame sonore va être disponible?

R: Oui, Antoine va ditribuer ça sur bandcamp ou soundcloud!

[Note: Vous pouvez vous la procurer ici.]

Alex: Nice!

Alex: C’est tout le temps que j’avais aujourd’hui, moi ça me hype pas mal! Je veux pas faire mon téteux, mais c’est un achat jour 1 pour moi, il est déjà sur ma liste de souhait sur steam!

R: Hahaha, bin tant mieux!

M: Tu vas pour jouer le 15 mai haha.

Alex: Merci beaucoup pour l’entrevue!

R: Bin ça fait plaisir!

M: C’était bien chill.


Fat Mask, c’est un jeu de puzzle qui se jouer en multijoueur local et vraiment coloré.  On adopte! Pour rester à l’affût de toutes les nouvelles de Paper Cult, abonnez-vous à leurs différents médias sociaux

Alex Poirier

About Alex Poirier

Avec les stream dans le sang, sarcastique, touche-à-tout et verbomoteur, Alex (de son surnom Popo) est un mélange entre orateur, un penseur et Conker . Il a une passion pour les sorties de zones de conforts, les classiques, la sphère indés, la bière et l’horreur. Il a une vision profonde des jeux et cette passion est contagieuse et aime en discuter avec la communauté. Chez Productions Binary Act, il crée, invente, co-dirige, anime et est community manager.

2 thoughts on “Interview avec Paper Cult sur leur jeu Fat Mask

  1. Wow! Je m’en veux de ne pas l’avoir connu plutôt, le jeux à l’air super! Un excellent article qui résume un excellent jeux <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *