J’ai un chuunibyou, c’est grave docteur?

Mettons tout de suite quelque chose au clair, je ne suis pas et je n’ai jamais été quelqu’un de « normal ». J’ai toujours préféré mes rêveries à la réalité. Il y a quelques années, si on m’avait demandé de décrire mes comportements étranges, j’aurais probablement répondu quelque chose du genre :

Je suis juste un gars bien ordinaire avec une imagination un peu trop débordante qui refait surface dans la réalité de temps en temps!
– moi

 

Ça aurait été ma réponse avant de connaître l’anime Chuunibyou demo koi ga shitai! qui m’a fait découvrir le « syndrome de la deuxième année du secondaire », une bien longue description pour une chose connue sous le nom de chuunibyou en japonais.

Chuunibyou demo koi ga shitai! est aussi connu en anglais et en français sous le nom de Love, Chunibyo & Other Delusions!. C’est un anime qui nous propulse dans l’univers rocambolesque de jeunes adolescents souffrant de chuunibyou. Le contraste entre la réalité et ce qu’imaginent les personnages principaux est ce qui fait tout le charme de cette histoire. Nous suivons les déboires de Yuuta qui tente tant bien que mal d’oublier sa période Dark Flame Master. Mais sa rencontre avec Rikka, une jeune fille souffrant de ce syndrome, lui donnera du fil à retordre.

Je vois déjà plusieurs personnes me regarder avec des points d’interrogation dans les yeux. Alors, je vais tenter de vous donner une brève définition du terme chuunibyou (bien que je ne sois pas psychologue).

chuunibyou-demo-koi-ga-shitaiCe syndrome affecte généralement les adolescents d’environ 14 ans, d’où son nom de « syndrome de la deuxième année du secondaire ». Mais certains adultes peuvent aussi en être affectés.
Le comportement d’un chuunibyou consiste à essayer de paraître plus unique ou d’attirer l’attention des autres, soit en essayant d’agir comme une personne plus vieille ou en modifiant la réalité avec des pouvoirs spéciaux issus de son imagination.

Le Chuunibyou User Manual écrit par Saegami Hyoya classe les personnes ayant un chuunibyou en trois catégories.

  1. Les « voyous ». Ce sont des personnes qui essaient de paraître antisociale ou dur à cuire. Par exemple, quelqu’un qui arrive avec un œil enflé à l’école et qui raconte qu’il s’est fait ça dans une bataille de rue.
  2. Les « hipsters ». Ce sont des personnes qui ne jurent que par ce qui n’est pas populaire dans le but de se faire remarquer comme quelqu’un d’unique et spécial. Par exemple, quelqu’un qui ne collectionne que les cartes d’un certain jeu en japonais … même s’il ne sait pas lire le japonais.
  3. Les « délusionnés ». Ce sont des personnes qui s’imaginent ou essaient de faire croire aux autres qu’ils ont des pouvoirs ésotériques. Par exemple, quelqu’un qui porte un collier bidon et qui raconte que, s’il le retire, le démon en lui va revenir à la vie.

Pas besoin de vous dire que la catégorie la plus populaire dans les animes et mangas est la troisième!

chuunibyou-yuutaComme je disais au début de l’article, j’ai toujours été quelqu’un avec beaucoup d’imagination. Ce qui fait en sorte que j’ai eu droit à plusieurs moments plus ou moins intenses de chuunibyou.

Le plus marquant est survenu à l’âge de 10 ou 11 ans. Pour mettre tout le monde en contexte, mes deux yeux ne sont pas tout à fait de la même couleur. J’ai un oeil vert et un autre plus vert-bleu. Donc, avec mon imagination de petit garçon, je racontais que, lorsque mes deux yeux redeviendraient de la même couleur, mes vrais parents viendraient d’une autre galaxie pour revenir me chercher.

J’ai eu un autre moment marquant quelques années plus tard lorsque je me pris d’intérêt pour le monde de l’ésotérique, gardant en secret un précieux grimoire dans lequel j’inscrivais des enchantements de toute sorte.

Plusieurs années se sont maintenant écoulées depuis ces événements, que j’avais d’ailleurs presque oublié avant d’écouter Chuunibyou demo koi ga shitai!. J’ai de moins en moins souvent de moment de chuunibyou. Probablement parce que j’ai appris à mieux gérer mes débordements d’imagination, que ce soit avec des jeux de rôle ou en écrivant. Mais, j’aime penser qu’au fond de moi il en reste toujours une petite partie.

Probablement que, tel Don Quichotte, je vivrai en pourchassant mes ennemis imaginaires.

Philippe Ouellet

About Philippe Ouellet

Je suis un passionné de la culture et de la langue japonaise. Que ce soit en parlant d'un manga, d'un anime ou d'un visual novel, j'espère être en mesure de vous partager cette passion avec la même ardeur que celle qui brûle en moi.

6 thoughts on “J’ai un chuunibyou, c’est grave docteur?

  1. Je pense que nous sommes nombreux à avoir eut ce genre de comportement, d’ailleurs je l’ai garder jusqu’à assez tard ce qui fait que je me suis passionné en partie pour la magie, maintenant les gens me prennent vraiment pour un sorcier c’est quand même plus classe que des incantations dans le vide non? ^^

    Sinon plus sérieusement, pour sortir de sa rien de mieux que de le faire de façon « contrôler » en faisant du GN par exemple.

  2. Pauvre ignorant la chuunibyou n’existe qu’au yeux de pauvres humain
    les êtres en relation direct avec mao’enne le Dieu des morts sont des personne pouvant communiquer avec les démons venu des singularitées spatiale au moins maintenant vous mourrai moins idiot que les autres.

    Midlani Virdwym

  3. Ne vous trompez pas mes amis, si vous pensez avoir eu ce syndrome, c’est que c’est vrai. Nombreux sont les nouveaux-nés ténébreux enlevés par les êtres de la lumière et élevés ensuite par les humains. Faites tout pour retrouver vos pouvoirs, invisibles dans le monde humains. Trouvez une singularité et traversez-la, rejoignez votre véritable peuple. Si vous n’arrivez pas à traverser, venez nous voir, nous avons une base dans le monde humain, ma sœur Midlani, moi Aeodarth et notre maître.

    Simples humains, passez votre chemin, vous ne pourrez jamais comprendre notre douleur.

    Aeodarth Virdwym.

  4. je suppose que vous pouvez bien croire ce que vous voulez bande didiot ! le jour ou je serais connu vous regretterais davoir pensez que mon titre de prince de lespoir est stupide et encensé !

    rappelez vous du nom de Jean-VVilliam Desormeaux !

    votre futur prince immortel !

  5. Mon nom est Hoshiko Von Dragon IV! (on dit ça « 4ème du nom » et pas « IV ») Je suis la princesse des étoiles et la gardienne du dragon de l’harmonie! Mais je suis aussi un ange déchu! Ma magie est la magie des astres, c’est une magie compliqué à utiliser!

    Et osé dire devant moi que tout ça n’existe pas, est une insulte envers tous mes semblable non-humains! Mais bon appeler tout cela de la chunibyou, ça nous sert aussi de couverture dans votre monde. Donc finalement penser ce que vous voulez. Mais le jour venu où l’on se montra enfin au grand jour! On agira selon les dire de la prophétie, et vous serez obliger de reconnaitre que l’on disait la vérité depuis le début!

    Hoshiko Von Dragon IV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *