L’arrivée des taxes québécoises sur Netflix

taxes québécoises sur netflix

C’est 2019! Une nouvelle année, de nouvelles aventures… de nouvelles taxes?! Eh oui! Vous en avez probablement déjà entendu parlé. Le gouvernement du Québec a demandé que Netflix applique la Taxe de vente du Québec (TVQ) dès le 1er janvier pour les abonnés québécois. Ainsi, nous devrons désormais payer les taxes québécoises sur Netflix en plus d’une hausse du coût de base de la plateforme.

Il y a quelques mois, le ministre des Finances Carlos Leitao, du gouvernement libéral du Québec, avait annoncé cette mesure lors de la présentation du budget provincial.

Netflix respecte les lois et paie des taxes où la loi le requiert. C’est ainsi que la platforme de diffusion se pliera à cette demande.


Et les autres provinces?

La Taxe sur les produits et services (TPS) perçue par le fédéral ne sera pas appliquée sur le service Netflix car le gouvernement Trudeau refuse de taxer les services offerts par les compagnies étrangères en ligne. Au moins, ça permettra de ne pas avoir deux taxes à payer sur ce service.

C’est en juin 2018 que l’Assemblée nationale avait adopté une loi pour contraindre les grandes industries étrangères comme Netflix, Apple/Google Music et Spotify à percevoir à TVQ auprès de leurs clients québécois.


La facture

C’est donc une hausse d’environ 10% qui sera ressenti sur la facture Netflix à partir de Janvier. Mais il faut aussi prendre en considération l’augmentation du tarif mensuel.

Prix en 2018 Prix en 2019 Prix en 2019 avec TVQ (approximatif)
De base 8.99 9.99 10.99
Standard 10.99 13.99 15.39
Premium 13.99 16.99 18.69

Sur ce, malgré cette mauvaise nouvelle, je vous souhaite une bonne année 2019 et que toutes vos ambitions se réalisent!

Commentaires

Max Leblanc

About Max Leblanc

Tester en assurance qualité dans l’industrie des jeux vidéos, Max est tout d’abord un.e passionné.e de l’art cinématographique et photographique. Caméraman et photographe à son compte et à temps perdu, Max ne manque jamais une opportunité de montrer son point de vue de son œil artistique, ses études en cinéma le démontrent bien. Une tasse à la main, Max discute d’enjeux sociaux, de jeux de table, de memes et de zéro-déchetisme. "An Ye Harm None Do what Ye Will"