Le seigneur de Saint-Rock | Critique

Featured Video Play Icon

Hi folks! C’est en allant récupérer une commande à la librairie Pantoute tout près de ma job que je me suis permise de fouiller pour dénicher une bande dessinée québécoise. Je suis tombé sur celle-ci Le seigneur de Saint-Rock. Une belle bd d’inspiration de l’univers Tolkien qui prend vie dans un quartier auquel j’ai habité pendant plus de 3 ans.

Nathalie, sa bande ainsi que les Saint-Rockois veulent se battre pour empêcher que M. Saumon s’approprie de tous les blocs du quartier pour en faire un bail unique. Ils ont comme objectif de soutirer la plupart des actions au C.A. de l’apocalypse pour reprendre le contrôle de Saumon Immobilier, pour faire entendre leurs droits et enfin sauver leur quartier.


Le seigneur de Saint-Rock de Francis Desharnais et ValMo

Le quartier Saint-Rock, à Québec, est un secteur où la mixité sociale est des plus évidentes. L’harmonie y règne entre les humains, les elfes, les trolls et toutes les autres créatures qui peuplent ce quartier magique. Cette paix est toutefois menacée par Saumon, un sinistre mage et promoteur immobilier vorace. Il a conçu un puissant item, le bail unique, qu’il cherche à faire signer à tous les habitants du quartier dans le but de devenir le maître de Saint-Rock.

  • Parution : 21 mars 2017
  • Scénarisation : Francis Desharnais
  • Illustrations : ValMo
  • Nombre de pages : 130

Commentaires