Critique-éclair | Anime | Miru Tights, une softporn camouflée!?

Miru Tights

Il arrive régulièrement que le Japon arrive à créer quelque chose que l’occident n’arrive pas trop à comprendre. Parfois, il s’agit de publicités excentriques complètement incompréhensibles. D’autres fois, il s’agit de films étranges et bizarres alors que quelques fois, il s’agit d’une série animée qui sort de l’ordinaire. Et bien, c’est le cas pour Miru Tights. En bref, on nous propose une série animée traitant de collégiennes portant des bas-collants. En fait non, on nous propose des bas-collants… BEAUCOUP TROP de bas-collants.

Bref, on nous offre une série classique dans laquelle de jeunes lycéennes portant différents types de bas-collants. Yua (collants fins), Ren (collants opaques) et Homi (collants épais). Tout au long de leur histoire, les filles viveront des aventures qui permettront au caméraman de nous offrir une panoplie de vues suggestives et/ou sexy. On nous offre un contenant très vide de contenu qui vise un public TRÈS niché. Voici donc notre critique de la série et de ses éléments importants.


Fiche technique

  • Genres: Shojo, slice-of-life, ecchi
  • Thèmes: Bas-collants, pieds, école
  • Réalisateur: TRUSS
  • Studio d’animation: Yokohama Animation Lab
  • Première diffusion: 11 mai 2019
  • Nombre d’épisodes: inconnu pour l’instant
  • Durée d’un épisode: 4 minutes
  • Autre médias: non, titre original

Miru Tights


Points positifs

Animation

Malgré mon appréhension pour ce que représente Miru Tights, je dois avouer que l’animation de la série est sublime. De loin, il s’agit de l’une des séries les mieux animées de 2019. Et peut-être même des deux dernières années. L’animation est fluides et réalistes et les textures sont très bien réalisées. C’est juste vraiment dommage que l’on aie gaspillé autant de talent sur une série entièrement dédiée au fétiche de bas collants.

Miru Tights


Points négatifs

Personnages

On sait que les personnages d’une série animée sont vraiment inintéressants lorsque l’on les reconnait par leurs bas-collants avant même de prendre en compte leurs personnalités et looks respectifs. Les personnages sont très clichés et n’offrent rien d’intéressant, ce qui est bien dommage. Honnêtement, les personnages ne sont qu’un prétexte pour montrer les bas d’une manière qui rendrait n’importe quel site fétichiste jaloux.

Intrigue/Histoire

Est-ce qu’il y a vraiment une intrigue dans Miru Tights? Pas vraiment. Et une histoire? Non plus. Si vous cherchiez à mettre la main sur une série avec une histoire intéressante, drôle, mystérieuse ou horrifique, vous serez déçu. C’est un désastre de ce côté.

Thème

Techniquement, il n’y a pas de problèmes avec la thématique de Miru Tights. Cependant, il y a un gros problème dans la façon d’exécuter la chose. On focalise tellement sur les bas-collants des protagonistes et leurs pieds que l’on arrive très difficilement à s’intéresser à ce qui se passe.  La thématique n’est pas subtile dans son objectif et nous laisse un arrière goût amère dans la bouche chaque fois que la caméra zoom sur les pieds de l’une des lycéennes. Bref, Miru Tights passe pour une série ecchi de bas calibre.

Miru Tights


Miru Tights, en conclusion

Lorsque je regarde la beauté ainsi que la complexité de l’animation de Miru Tights, je ne peux m’empêcher de croire qu’on assiste aux tests de nouvelles technologies de la part d’un studio qui désire percer dans le monde de l’animation japonaise. Malheureusement, le tout est gâché par une histoire inexistante, des personnages ennuyants ainsi qu’une fixation sur les pieds des protagonistes. En regardant les quelques épisodes (qui ne durent que 4 minutes), on finit avoir l’impression d’avoir regardé quelque chose provenant d’un film de Softporn. À moins que vous n’ayez une passion pour les bas-collants et les pieds, je vous conseille vivement d’éviter cette série comme la peste.

On aime:

  • L’animation est magnifique, très bien réalisée;

On aime moins:

  • Les personnages sont horribles et n’ont pas de personnalité;
  • L’histoire est ennuyante à souhait, voir inexistante;
  • La série est à la limite du Softporn Hentai;

Miru Tights

Commentaires

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de dix ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur en assurance-qualité chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...