Parcours d’entrepreneur geek – Pascal Bouffard, Nakama-thé

Nakama-Thé

Avant le RubikCon, les geeks de la région de Drummondville pouvaient se ressourcer au Nakama-thé. Cette boutique, fondée par Pascal Bouffard, 33 ans, offre non seulement du thé, mais aussi d’autres produits en lien avec la culture geek. Nous avons discuté avec le créateur afin de mieux comprendre son parcours.


Avant de créer Nakama-thé, quel était votre parcours scolaire? Et votre parcours professionnel?

J’ai une formation en massothérapie, en orthothérapie ainsi qu’en naturothérapie depuis 2005, donc depuis déjà 13 ans œuvrant dans le domaine. Je suis également instructeur de Kung Fu Wushu, où j’enseignais aux gyms Dojo de Drummondville. J’ai quitté le métier en 2015 pour m’investir à 100 % au Nakama-thé. J’ai fait un certificat en lancement d’entreprise d’une durée de 6 mois, qui m’a préparé un peu au monde des affaires.

Je suis en constante étude dans la vie de tous les jours dans le but d’acquérir de nouvelles connaissances pour mieux réussir dans la vie. Être autodidacte est un gros atout, car apprendre par soi est vraiment utile en entrepreneuriat. Je n’ai jamais été aussi débrouillard dans la vie depuis que je suis en affaires !


Aviez-vous de l’expérience en entrepreneuriat?

Pas vraiment, je viens d’une famille moyenne traditionnelle où la plupart des membres de ma famille sont employés. Le goût du risque n’est pas quelque chose de facile à comprendre, mais quand nous lâchons prise et surfons dessus, nous y apprenons un paquet de choses dans le domaine et sur la vie en général.


À quel moment avez-vous créé Nakama-thé? Pour quelles raisons?

J’ai créé le Nakama-thé à mon retour de Brossard en 2009. Je ne savais pas trop où allait ma vie, mais j’ai eu l’idée de faire des ateliers de thé, car j’ai eu la chance d’avoir de l’expérience dans un salon de thé asiatique dans le coin de Montréal par le passé et le monde du thé n’était pas du tout connu à Drummondville.

C’est par ces petits ateliers que ma passion s’est enflammée pour devenir plus grand et réaliser qu’il pourrait avoir une demande pour ce genre de service. J’ai vu des boutiques nippones un peu partout au Québec, sauf ici à Drummondville. Je me suis dit que je pourrais m’essayer et le Nakama-thé existe maintenant depuis 3 ans et demi déjà.

Je n’ai pas eu de formation dans le monde du thé, mais j’ai consulté de nombreux documents ainsi que les livres du salon de thé Camellia Sinensis, que je considère comme les maîtres du thé au Québec.


Comment décrirez-vous les produits de votre entreprise? En quoi se distingue-t-elle des autres?

Mes produits se distinguent par nos connaissances; étant une boutique spécialisée de thé, les gens savent que nous sommes un endroit de prédilection pour avoir les réponses à leurs questions sur le thé.

Bien sûr, notre grande sélection de bubble tea accompagnée de la qualité incomparable de notre produit est incontestable selon l’avis du public.

Notre clientèle peut venir sur place jouer une partie de Super NES classique, s’acheter une peluche Pokémon, un set de thé et du thé en vrac, tout ça sous le même toit!


Quels sont les défis d’une entreprise geek?

Le défi ultime sera toujours d’être original et unique en son genre. J’ai rencontré un bon nombre de propriétaires avant l’ouverture de mon commerce pour m’inspirer, mais pas copier. J’ai pris toutes mes passions, j’ai bâti un univers qui me ressemble dont les gens pourraient se plaire aussi avec les valeurs que je prône également.


Qu’appréciez-vous le plus dans votre aventure entrepreneuriale? Qu’appréciez-vous le moins?

Ce que j’apprécie le plus est de découvrir le monde infini qui s’ouvre à nous de possibilités. Chaque personne peut y trouver sa terre promise en affaires, adapté à soi. Souvent, nous ne sommes pas conscients de l’existence de cet univers qui peut parfois faire peur. Je vois beaucoup d’entraide en affaires, dont beaucoup d’entreprises, dont la mienne, s’investissent dans la communauté et redonnent à la société.

Il y a bien sûr des côtés néfastes à l’entrepreneuriat. Nous vivons parfois beaucoup d’isolement, car nous vivons dans une autre réalité. Je ne me permets pas encore de vacances, car j’investis dans la santé de mon entreprise, ou parfois, mon horaire du temps m’empêche de voir mes amis comme je le voudrais.


Quel conseil aimeriez-vous donner aux geeks souhaitant se lancer en affaires?

Je conseille à tous les geeks d’écouter votre voix intérieure. Malgré certaines remarques de votre entourage qui pourraient vous décourager, foncez : c’est le seul moyen de savoir si votre future entreprise marchera, et n’oubliez pas de persévérer. C’est dur au début, mais je peux vous dire que j’aime bien ma vie depuis quelques années. Je peux rentrer travailler tout en jouant à Dissidia Final Fantasy Opera Omnia sur mon cell et pas de patron pour me chicaner.


Suivre sa passion : voilà qui pourrait résumer le parcours de Pascal Bouffard. Pour en savoir plus sur Nakama-thé, nous vous invitions à lire les articles du journal web Vingt55 : un article sur la forte croissance de Nakama-thé, un article sur le bubble tea offert par la boutique et un article rapportant l’ajout d’un bar à bubble tea au Nakama-thé. De plus, si vous vous procurez la Multi-Passe Geek de notre page Patreon, vous obtenez différents avantages offerts par Nakama-thé : 10 % de rabais sur tout achat aux kiosques en convention/festival; livraison gratuite sur achats en ligne de 50 $ et plus et 15 % de rabais sur tous les thés en vrac. Cette Multi-Passe vous permet également de profiter d’autres avantages chez nos nombreux partenaires.

À très bientôt!

Commentaires

Christine Hébert

About Christine Hébert

Rédactrice-réviseure, Christine est une passionnée de jeux de rôle, de bandes dessinées, de séries télévisées et de littérature de genre. Elle est derrière la gestion du site Nous sommes fans, un blogue consacré aux études sur les fans et la culture populaire. Et comme si ce n'était pas suffisant, son mémoire de maîtrise portait sur l'étude de fans de la série Dans une galaxie près de chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *