[PC] – RuneStone Keeper

Fanatiques de jeux aléatoires, de rejouabilité et de mécaniques simples, j’ai une belle découverte pour vous! Un Roguelike tactique, pourtant dirigé par la chance et le grind? Oui, s’il vous plaît!

runestone img1

 

FICHE TECHNIQUE

Développeur : Backfire Games
Éditeur : Backfire Games
Plateforme : PC
Nombre de joueur : Un seul
Type de jeu : Roguelike et jeu de rôle
Prix de base : 10,99$ (Steam)
Extension : Non.
Prérequis pour PC (minimum) :

  • Système d’exploitation : Windows XP/Vista/Windows 7/Windows 8
  • Processeur : Pentium 4 3.0GHz ou supérieur
  • Mémoire : 2 GB RAM
  • Escape disque : 512 MB d’espace
  • Carte graphique : ATI Radeon 2400 / NVIDIA 8600M / Intel HD Graphics 3000 ou supérieur

RuneStone Keeper est un jeu avec beaucoup d’options qui ne donne pas l’impression d’être aussi captivant, mais qui, au final, est une de mes expériences les plus positivement surprenantes depuis The Binding of Isaac et Rogue Legacy! Arrêtez de lire cette critique maintenant et allez l’acheter!

 

Un mélange paradoxal

Mécaniquement, RuneStone Keeper ne se base pas sur l’action et les réflexes comme le font la grande majorité des roguelikes, mais vise plutôt une tangente sous-utilisée qui est la réflexion. Le joueur doit choisir tactiquement contrairement à agir rapidement comme on le voit souvent dans les autres jeux qui partagent un genre avec celui-ci.

En effet, chacun des quinze étages de l’aventure est en fait une pièce composée de cinquante-six tuiles (sept cases de haut par huit cases de large). Le joueur doit révéler des cases jusqu’à ce qu’il découvre la sortie. En appuyant sur lesdites tuiles, des pièges, des ennemis, des trésors, des échoppes ou bien des événements peuvent apparaître! C’est pratiquement impossible de savoir d’avance ce qu’il s’y trouvera. C’est donc très spécial de devoir jouer stratégiquement alors qu’on est face au hasard continuellement!

La gestion de plusieurs ressources ajoute une couche de complexité intéressante à ce titre. Effectivement, le joueur doit surveiller sa vie, ses points d’âme et sa magie en plus de son argent et ses morceaux de Runes. Évidemment, en comparaison avec les autres roguelikes, RuneStone Keeper est beaucoup plus axé sur les nombres. Il est primordial de bien gérer ses statistiques pour avancer loin; avoir un taux élevé de défense, d’attaque, de résistance, d’esquive ou de chance de toucher est nécessaire pour finalement battre tous les étages.

runestone img3

Les pièges comme les ennemis ont des règles particulières qu’il faut apprendre pour savoir quels ennemis tuer, quels laisser vivant ou, encore, lesquels détruire en premier ou même lesquels ne sont pas importants. C’est la même chose avec l’équipement et les objets! C’est une vraie partie de Donjons et Dragons!

 

Un monde persistant

Plusieurs de ses ressources et des choix faits lors des aventures dans le donjon offrent des bonus dans le futur. Avec l’argent, il est possible d’acheter des augmentations, comme obtenir plus d’expérience. De surcroît, les runes découvertes ou dépensées au cours des sessions de jeu persistent aussi. Donc, si dans une descente vous dépensez, vous en aurez beaucoup moins par la suite et cette ressource est extrêmement dispendieuse et difficile à retrouver!

runestone img4

Des choses comme se rendre loin dans les étages permettent de déverrouiller de nouveaux personnages et de découvrir de nouvelles statues de dieu à vénérer qui offrent des pouvoirs et des bonus. Autrement dit, plus vous jouez, plus vous vous rendez loin, plus les sessions successives sont aisées et plaisantes! Il est important d’avoir une vision de long terme au lieu d’une vision d’une seule partie dans laquelle on dépense comme des fous!

 

Un jeu d’interfaces?

Lorsque j’y pense, RuneStone Keeper aurait très bien pu être un jeu Facebook. C’est assurément la raison pour laquelle le genre casual est dans ceux indiqués sur Steam malgré la profondeur du jeu et sa difficulté. Je crois que ça vient du fait que ce titre de BackFire Games est basé sur les interfaces. Comme les seules images que le joueur perçoit au courant du jeu sont des écrans immobiles, c’est difficile de voir où est l’action.

runestone img5

Toutefois, il faut dire que, malgré que ce titre soit une succession d’écrans, les images sont bien faites. Il s’agit ici d’un style rétro qui est surutilisé par les compagnies indépendantes combiné à des dizaines de couches qui passent les uns par-dessus les autres et de quelques effets pour le poison ou lorsque la vie est basse. Le tout est clair, mais ne sort pas beaucoup des normes indies. C’est de même pour la musique.

 

CONCLUSION

2015-04-24_00005

RuneStone Keeper est un jeu avec beaucoup d’options et de possibilités. Je pense qu’il serait facile de l’amener sur les plateformes mobiles comme sur cellulaire, par exemple. Il pourrait aussi faire un tour sur Facebook. Honnêtement, c’est un bon candidat pour des microtransactions! Avec un jeu comme ça, sans en changer les fondements, rajouter un magasin dans lequel il est possible d’acheter de l’argent ou de nouveaux personnages, ça pourrait permettre quelques sous additionnels!

En bref, je suis réellement heureux de cette découverte! RuneStone Keeper est un jeu avec lequel j’ai déjà passé beaucoup de temps et je compte y retourner souvent! C’est un titre confortable qui ne demande pas beaucoup d’un ordinateur et qui apporte beaucoup de fun! Je vous le conseille!

runestone img2

Fanatiques de jeux aléatoires, de rejouabilité et de mécaniques simples, j’ai une belle découverte pour vous! Un Roguelike tactique, pourtant dirigé par la chance et le grind? Oui, s’il vous plaît!   FICHE TECHNIQUE Développeur : Backfire Games Éditeur : Backfire Games Plateforme : PC Nombre de joueur : Un seul Type de jeu : Roguelike et jeu de rôle Prix de base : 10,99$ (Steam) Extension : Non. Prérequis pour PC (minimum) : Système d’exploitation : Windows XP/Vista/Windows 7/Windows 8 Processeur : Pentium 4 3.0GHz ou supérieur Mémoire : 2 GB RAM Escape disque : 512 MB d’espace Carte graphique : ATI Radeon 2400 / NVIDIA 8600M / Intel HD Graphics 3000 ou supérieur RuneStone Keeper est un jeu avec beaucoup d’options qui ne donne pas l’impression d’être aussi captivant, mais qui, au final, est une de mes expériences les plus positivement surprenantes depuis The Binding of Isaac et Rogue Legacy! Arrêtez de lire cette critique maintenant et allez l’acheter! https://youtu.be/OXBJPHr290o   Un mélange paradoxal Mécaniquement, RuneStone Keeper ne se base pas sur l’action et les réflexes comme le font la grande majorité des roguelikes, mais vise plutôt une tangente sous-utilisée qui est la réflexion. Le joueur doit choisir tactiquement contrairement à agir rapidement comme on le voit souvent dans les autres jeux qui partagent un genre avec celui-ci. En effet, chacun des quinze étages de l’aventure est en fait une pièce composée de cinquante-six tuiles (sept cases de haut par huit cases de large). Le joueur doit révéler des cases jusqu’à ce qu’il découvre la sortie. En appuyant sur lesdites tuiles, des pièges, des ennemis, des trésors, des échoppes ou bien des événements peuvent apparaître! C’est pratiquement impossible de savoir d’avance ce qu’il s’y trouvera. C’est donc très spécial de devoir jouer stratégiquement alors qu’on est face au hasard continuellement! La gestion de plusieurs ressources ajoute une couche de complexité intéressante à ce titre. Effectivement, le joueur doit surveiller sa vie, ses points d’âme et sa magie en plus de son argent et ses morceaux de Runes. Évidemment, en comparaison avec les autres roguelikes, RuneStone Keeper est beaucoup plus axé sur les nombres. Il est primordial de bien gérer ses statistiques pour avancer loin; avoir un taux élevé de défense, d’attaque, de résistance, d’esquive ou de chance de toucher est nécessaire pour finalement battre tous les étages. Les pièges comme les ennemis ont des règles particulières qu’il faut apprendre pour savoir quels ennemis tuer, quels laisser vivant ou, encore, lesquels détruire en premier ou même lesquels ne sont pas importants. C’est la même chose avec l’équipement et les objets! C’est une vraie partie de Donjons et Dragons!   Un monde persistant Plusieurs de ses ressources et des choix faits lors des aventures dans le donjon offrent des bonus dans le futur. Avec l’argent, il est possible d’acheter des augmentations, comme obtenir plus d’expérience. De surcroît, les runes découvertes ou dépensées au cours des sessions de jeu persistent aussi. Donc, si dans une descente vous dépensez, vous en aurez beaucoup moins par la suite et cette ressource est extrêmement…

Évaluation Finale

Immersion - 9
Histoire et narration - 9
Personnages - 10
Contrôles - 8.5
Caméras - 4
Stabilité et bogues - 7
Facteur Fun - 7.5
Qualité artistique (son, visuel, FX) - 5.5
Innovation - 7

7.5

Score

Pour de la jouabilité sans finir à un prix modique, n’hésitez pas plus longtemps! RuneStone Keeper est un roguelike stratégique qui demande un état d’esprit zen et calme à l’opposé des autres jeux du genre.

User Rating: Be the first one !
8
Dumby

About Dumby

Concepteur de Jeux Vidéo, Chanteur de Métal Extrême et Écrivain, Jonathan (A.K.A. Dumby) est un rédacteur d'expérience ayant anciennement travaillé sur Jouez.com. Il est encore membre de l'Épée Légendaire en plus de l'Antre du Geek. En plus de bien connaître les jeux, Dumby est un fan d'Animes, de Mangas, de jeux de table, de jeux de rôle, de Magic the Gathering, de Comics, de muscu et de sports de combat!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *