Le premier baiser interracial de la galaxie

premier baiser interracial
NdA: certaines citations ont été librement traduites par moi-même.

Le 22 novembre dernier célébrait la première diffusion de l’épisode “Les descendants” (Plato’s Stepchildren), qui est devenu un phénomène culturel. En effet, il y a cinquante ans, – un an tout juste après la déclaration de la cour suprême américaine sur la légalisation du mariage interracial – a eu lieu le premier baiser interracial à la télévision américaine: Capitaine James T. Kirk et la Lieutenant Nyota Uhura se sont embrassé lors de l’épisode 10 de la troisième saison.

Bon, le baiser n’avait rien de romantique: les deux protagonistes ont été forcés par des extra-terrestres capable de contrôler le corps de leurs ennemis. On peut y deviner, ici, une mise-en-scène délicate pour ne pas choquer l’auditoire. C’est “moins pire” si c’est forcé que s’ils s’étaient embrassés volontairement, non?
Il n’en est pas moins que, dans la vraie vie, les couples interraciaux étaient encore très mal vus malgré leur nouveau statut légal et de le montrer à la télévision, à cette époque, était très audacieux de leur part.

Plan de la scène où Uhura (à gauche) et Kirk (à droite) sont forcés à s’embrasser.


Répercussion?

Le baiser entre l’acteur blanc William Shatner et l’actrice noire Nichelle Nichols a servi à changer l’attitude de la télévision américaine (et des téléspectateurs) vis-à-vis la revendication future de d’autres droits humains. Ce n’était que le premier pas.

Ce baiser entre Uhura et Kirk “suggérait qu’il existait un futur où ces problèmes n’auraient plus lieu d’être” dit Eric Deggans, critique de télévision pour National Public Radio. “Les personnages eux-mêmes n’auraient pas fait un cas sur le fait que c’était une femme noire et un homme blanc qui s’embrassaient. Dans ce futur utopique, les problèmes raciaux sont réglés, c’est loin derrière nous. C’est un message merveilleux à envoyer.”

Inquiets de la réaction de certains, les auteurs-producteurs ont filmé des plans alternatifs de la scène où le baiser serait hors-champs, mais l’actrice Nichols écrit dans son livre “Beyond Uhura: Star Trek and Other Memories” qu’elle et Shatner ont fait exprès de mal jouer ces plans pour forcer l’utilisation du premier – celui que l’on connait – lors du montage

Un public mécontent? Nope!

C’est avec surprise que la première diffusion s’est faite sans retour de flamme de la part du public. Même qu’ils ont reçu un nombre record de lettres de fans sur le sujet, selon Nichols dans une entrevue avec Archive of American Television en 2010. Les producteurs de la série étaient tout simplement ébahis.

Dans les années 60, il était difficile de parler des problèmes des sixties à la télévision. Cette scène de Star Trek était un pied-de-nez à ces malheureuses habitudes et c’était un moyen d’ouvrir la porte pour les autres sujets, de briser la glace, en quelques sortes, pour plus de représentations.

L’histoire se passant dans un futur totalement différents et utopique, à 300 ans plus tard, il était plus facile d’être ouvert sur la représentativité et les problèmes sociaux de l’époque de la série sans être super explicite à propos, comme brillamment démontré dans l’épisode “Le dilemme” (Let that be your last battlefield) où le racisme est présenté comme étant une bataille sans fin entre deux peuples d’une même planète, un peuple avec la peau foncée du côté gauche de son corps et blanche du côté droit, et pour l’autre peuple, inversé.


Un peu de statistiques:

1967: La cour suprême américaine légalise le mariage interracial dans l’entièreté du pays. C’était déjà légal dans certains états.

17%: En 1967, seulement 3% des mariages étaient interraciaux. Aujourd’hui, ce pourcentage s’élève à 17%. C’est bien, considérant que le nombre de mariage a diminué dans les dernières années.

9 millions: Le nombre d’Américains multiraciaux en 2010. Le nombre réel est probablement plus élevé compte tenu que plusieurs personnes multiraciales s’identifient comme blancs.


Mot de la fin?

On ne peut pas dire que la bataille est finie. En 2013, une publicité pour Cheerios qui démontrait un couple interracial et leur enfant a récolté des centaines de commentaires racistes sur Internet.
Sur une note plus joyeuse, Nichols mentionne les plans délibérément ratés dans son livre. Notamment, l’un d’eux implique l’un des acteurs croisant les yeux de manière très évidente et vulgaire. La plupart des autres étaient tout simplement inutilisable à cause des performances volontairement médiocres de la part des acteurs. Je pense qu’on aimerait tous mettre la main sur ces métrages farfelus.

(NdA : techniquement, ce ne fut pas le premier baiser interracial de la télé, mais ce fut le premier de la télévision américaine et surtout, celui qui a fait le plus parler et qui a été le plus médiatisé, encore aujourd’hui)


Sources:

  • Wikipedia « The Free Encyclopedia »,
  • Pew Research Center,
  • Beyond Uhura: Star Trek and Other Memories de Nichelle Nichols,
  • Archive of American Television (Television Academy),
  • IMDb « Internet Movie Database »)

Commentaires

Max Leblanc

About Max Leblanc

Tester en assurance qualité dans l’industrie des jeux vidéos, Max est tout d’abord un.e passionné.e de l’art cinématographique et photographique. Caméraman et photographe à son compte et à temps perdu, Max ne manque jamais une opportunité de montrer son point de vue de son œil artistique, ses études en cinéma le démontrent bien. Une tasse à la main, Max discute d’enjeux sociaux, de jeux de table, de memes et de zéro-déchetisme. "An Ye Harm None Do what Ye Will"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *