Retour sur l’édition 2016 de l’Animara Con

Les 17 et 18 septembre 2016, a eu lieu la troisième édition de l’Animara Con, dans la ville de Sherbrooke. Accompagné de mon partenaire japonophile Philippe Houle-Jacques, je me suis déplacé en Estrie pour vous faire une couverture de l’événement comme à mon habitude. Sur ce, bonne lecture!

 

L’arrivée

C’est une fois arrivé dans ma chambre d’hôtel avec mon partenaire de ce week-end que j’ai pu commencé mon séjour à Sherbrooke en grand. Comme l’événement a toujours lieu la fin de semaine de mon anniversaire, j’ai eu la chance d’être entouré de plusieurs amis et collègues de la scène Web québécoise afin de prendre quelques verres et… recevoir d’étranges cadeaux. Je vous épargnerai les détails, mais une vidéo est disponible sur la page Facebook de Luc Duchesne qui c’est fait plaisir de publier en diffusion instantanée mes réactions devant plusieurs dizaines de personnes.

Photo offerte par le grand Luduc
Photo offerte par le grand Luduc

La vitesse de la réception était parfaite, et l’endroit offrait assez d’espace de stationnement pour que nous soyons proches des lieux. Pour ceux qui ne connaissent pas la ville de Sherbrooke, l’emplacement de l’hôtel Delta est assez bien pour ce qui est de l’accessibilité aux commerces de la région. À pied, il est possible de se rendre sans trop difficulté à plus d’une vingtaine de restaurants variés, dans un centre commercial ainsi que dans certains commerces fort pratiques lors d’événements du genre; banques, pharmacies et Aociété des alcools du Québec.

 

L’emplacement et la qualité des lieux

Comme je le mentionnais dans ma revue de l’édition 2015 de l’événement, la décision de l’organisme d’animer un festival à l’intérieur d’un hôtel était géniale, et ce, pour plusieurs raisons. Par exemple, l’accessibilité aux chambres a eu pour effet de faciliter la vie des festivaliers intéressés à investir dans la location de lits à proximité des lieux. La climatisation des lieux était sous contrôle, il était facile de se promener parmi les festivaliers pour se rendre aux événements intéressants. Bref, tout comme le dernier événement!

En plus d’offrir les mêmes avantages qu’à la dernière édition, l’hôtel Delta a décidé d’offrir un service de cantine aux festivaliers pour la période du dîner. Les prix étaient très respectables, quoique les choix proposés étaient peu élaborés (sandwiches, poutines, boissons gazeuses, jus et croustilles). J’ai eu l’impression que la cantine était assez populaire auprès des festivaliers, je ne serais pas étonné de voir un menu ayant un petit look japonais dans le futur! Je suis persuadé que festivaliers seraient fortement intéressés de voir des ramens, onigiris, soupes miso, bubble teas et autres classiques du Japon sur le menu. Et pour les poutines… ne pas sous-estimer le pouvoir des saucisses en forme de pieuvre!

 

Les activités proposées

La liste de panels, d’ateliers et d’activités proposées aux festivaliers était quand même variée. Les panels et les ateliers traitaient généralement de jeux vidéo, d’animation, de cosplay et de culture japonaise, ce qui respectait amplement les thèmes visés par l’événement. Les salles de visionnement étaient idéales pour relaxer entre deux activités tout en nous permettant de découvrir de nouvelles séries ou bien certains classiques à tout moment du week-end. La qualité de l’image était adéquate et nous permettait de bien profiter du moment. La mascarade était également un autre succès pour l’événement qui continue de nous surprendre avec la qualité des artistes montant sur scène. Seul bémol? L’événement de la mascarade ne possède pas de places VIP pour les médias, ce qui peut compliquer les choses pour la prise de photos des artistes. Malgré cela, ce fut un moment magnifique! D’ailleurs, félicitations à Nyozeka de l’équipe Justeungameur pour sa mention honorable lors de sa première mascarade à vie!

Etienne 'Dez' Desilets, animant son panel sur sa bande dessinée Frivolesque. Photo gracieusté de MrJechgo.
Etienne ‘Dez’ Desilets, animant son panel sur sa bande dessinée Frivolesque. Photo gracieusté de MrJechgo.

Pour ce qui est de la salle de jeux, elle était très similaire à ce qu’on nous offrait l’an passé : beaucoup de jeux rétro et peu de nouveautés. Cependant, les jeux de société et les consoles de jeux vidéo étaient désormais dans la même pièce. La salle était assez grande pour satisfaire les besoins de gaming des festivaliers qui désiraient relaxer entre amis en jouant aux cartes ou bien en s’amusant sur l’une des nombreuses bornes de jeux. J’ai remarqué sur le site Web que l’événement était également partenaire avec le magasin Spoutnik, un commerce de la région faisant la vente et l’échange de jeux vidéo (récents comme vieux). J’imagine fort bien la possibilité d’avoir des bornes de jeux commanditées par le magasin, cela pourrait permettre à l’événement d’offrir un éventail de jeux plus grands aux festivaliers ainsi qu’un gain considérable en visibilité à la boutique (si un joueur a aimé un jeu fournit par la boutique, celui-ci pourrait certainement s’en procurer un exemplaire au courant du week-end). Pour ce qui est des jeux de société proposés, la variété était un peu décevante. Un partenariat avec le pub ludique sherbrookois Montagu pourrait être à envisager pour permettre une plus grande variété de jeux de table.

Certains membres du site Web étaient également sur place pour animer certains panels et ateliers. Entre autres, Philippe était à la barre d’une présentation des meilleures séries animées japonaises de l’année 2016, et Cédrick Duquette présentait sa chaîne Retour vers le Rétro tout en filmant un épisode devant public avec l’invité de marque de l’événement; Linksthesun. Bien sûr, nous avions comme mandat d’animer l’édition 2016 de notre panel WTF Japon!? qui fut, encore une fois, un énorme succès! La salle était remplie de gens, et plusieurs personnes regardaient les vidéos étranges présentées par notre équipe de l’extérieur. Il y avait quelques problèmes concernant le câblage utilisé dans l’une des pièces utilisant un vieux projecteur, mais heureusement pour nous, l’équipe technique était rapide et hautement efficace, trouvant solutions à chaque fois dans les dix minutes.

 

La salle marchande

Pour ce qui est de la salle marchande, je n’ai pas vraiment de gros points de négatifs à mentionner. Les tables étaient bien disposées, les produits offerts à la vente étaient variés et le coin des invités/événements était bien entretenu sans compter qu’il assez facile de se déplacer dans la foule. Jeux vidéo, chapeaux, jeux de société, cadres à saveur geek, artistes faisant la vente de dessins et d’imprimés, et accessoires geek en tout genre! J’étais d’ailleurs assez surpris de voir qu’il y avait un kiosque qui offrait aux gens de se faire tatouer sur place!

Malgré le fait que l’événement était situé à Sherbrooke, j’étais toutefois surpris de ne pas voir beaucoup de commerces geek de la région sherbrookoise sur place. Dans le lot, il y avait l’institut Desgraff et l’équipe de “La console qui console” de la région estrienne, mais aucun signe de vie de commerces comme Le Griffon, Spoutnik ou le Montagu. Ça me semble une belle occasion perdue pour ces commerces de gagner en visibilité auprès des gens de la région ainsi que de ceux de l’extérieur qui pourraient en profiter pour les visiter. Qui sait? Peut-être verront-ils l’intérêt pour le prochain événement?

L'un des nombreux kiosques de la salle marchande, avec La Console Qui Console. Photo gracieusté de MrJechgo.
L’un des nombreux kiosques de la salle marchande, avec La Console Qui Console. Photo gracieusté de MrJechgo.

 

Les invités

Cette année, plusieurs des invités avaient déjà été présents lors de la dernière édition. Entre autres, le trio Guiz, Laurent et Jérôme de l’émission Le Jeu C’est Sérieux, Criic et ses nombreuses connaissances sur le monde de la mode japonaise, le métallique duo de la chaîne Testeur Alpha, le talentueux Dez de la bande dessinée Frivolesque ainsi que le classique et incontournable Luduc. Malgré le fait que nous puissions voir ses visages dans la majorité des festivals à saveur geek du Québec, il faut avouer que leurs panels et ateliers sont divertissants et/ou enrichissants. J’aimerais bien avoir la chance de voir de nouveaux visages dans les prochaines éditions.

Animaracon-2016_Invites_MangoSireneCette année, une invitée de marque dans le monde du cosplay était également sur place; les talentueuses Mango Sirene et MalindaChan. Malgré le fait que nous n’ayons pas eu la chance de nous entretenir avec celles (en raison de conflits d’horaire), celles-ci étaient sur place pour donner des conseils aux passionné(e)s de costumes et de cosplay. Nous avons également eu la visite du célèbre vidéaste LinksTheSun qui débarquait au Québec pour sa toute première fois.

Animaracon-2016_Invites_LinksTheSunLe jeune vidéaste de 27 ans a su gagné le coeur des internautes avec ses nombreuses vidéos traitant de culture populaire sous un angle humoristique accrocheur. C’est avec un immense plaisir que ses fans se sont déplacés à ses panels ainsi qu’aux activités auxquelles il était invité. D’ailleurs, nous vous invitons à visionner l’entretien que nous avons eu avec l’invité!

 

Conclusion

Pour sa troisième année, l’Animara Con continue de nous surprendre en améliorant sans cesse la qualité de leurs événements. Ceux-ci apprennent de leurs problèmes et réussissent à grandir grâce à ceux-ci. Encore une fois, il y a toujours place à amélioration, mais ce nouvel événement risque de rester dans la région sherbrookoise pour plusieurs années encore! Maintenant qu’ils commencent à s’établir et ce faire connaître par la ville et ses environs, je ne serais pas surpris de voir l’organisme avoir un partenariat beaucoup plus étroit avec les commerces geek de la région et ainsi offrir un événement de qualité encore plus supérieure. Étant un festival assez intime et relaxe, on a le droit à un magnifique contraste aux autres ComicCon et Otakuthon de ce monde et, sérieusement, ça me plaît. Si vous n’avez pas encore osé venir faire un tour, je vous conseille vivement de venir au prochain événement!

 

On a aimé :

  • Le lieu sélectionné pour l’événement et ses commerces à proximité;
  • Le prix d’entrée pour le badge du week-end était très respectable;
  • Le service de déjeuner à volonté offert par l’hôtel pour un prix raisonnable;
  • La présence d’une cantine de 11h00 à 14h00 pour offrir grignotines, boissons et repas;
  • La rapidité d’exécution du personnel présent sur place lors de problèmes techniques;
  • Salles de visionnement parfaites pour relaxer, avec une bonne qualité d’image;
  • La mascarade était superbe, et les costumes magnifiques;
  • Linksthesun était tout à fait charmant, et drôle.

On a moins aimé :

  • Le manque de places réservées aux médias lors de masquarade;
  • La chance manquée d’offrir des mets d’inspiration japonaise dans la cantine.

 

Nous vous invitons également à visionner la vidéo de JUG sur l’événement si vous souhaitez en savoir plus sur la mascarade!

thumb

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de 13 ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo et de l'assurance-qualité. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *