Critique-Éclair | Jeu vidéo | Tearaway Unfolded

Tearaway Unfolded

Vous voulez un petit jeu relax, agréable et pas trop cher? Tearaway Unfolded a tout ce qu’il faut pour vous faire passer un agréable moment, beaucoup plus long que ce à quoi on peut s’attendre! Dans Tearaway, on personnifie une divinité qui contrôle un messager, curieux petit bonhomme de papier, pour l’aider à délivrer un message (et aussi sauver le monde, par la bande).

Tearaway Unfolded

Ce qui est original et fantastique dans Tearaway Unfolded, c’est qu’il y a une réelle interaction : vous pouvez dessiner des objets qui s’intégreront au design du jeu, on vous demandera de souffler, parler et vous apparaîtrez même directement à l’écran, ce qui rend le tout extrêmement immersif.


Fiche technique

  • Développeur: Media Molecule et Tarsier Studios
  • Éditeur: Sony Interactive Entertainment
  • Année de sortie: 2015 (il s’agit d’un remake du jeu de 2013 sur PlayStation Vita)
  • Plateformes: PS4
  • Genres: Plate-forme, aventure
  • Thèmes: Créativité, amitié, métafiction
  • Nombre de joueurs: 1
  • Disponible en français: Oui

Points positifs

Originalité / Innovation

Comme je viens de le dire, l’immersion est particulièrement intéressante. Le fait de se voir apparaître dans le jeu grâce à la caméra du PS4 est surprenant. C’est aussi vraiment gratifiant de voir ses dessins (aussi laids soient-ils) s’intégrer au design du jeu. Quand vous pourrez faire sauter des items (roches, marmottes, pommes) dans votre manette pour ensuite les lancer dans une partie de l’écran, vous ne pourrez plus vous arrêter.

Mécaniques de jeu

On contrôle le messager à la troisième personne et les actions de ce personnage sont limitées : avancer, parler, sauter, prendre des choses. Nous avons toutefois des pouvoirs de divinité, avec lesquels nous pouvons battre les Scraps, nos ennemis (qui sont comparables aux Minions). Le jet de lumière que projette notre manette les aveugles ou les hypnotisent, nous permettant ainsi de les envoyer dans le ravin le plus proche. Il est aussi possible de prendre des photos, ce qui sera utile pour certaines quêtes secondaires. L’évolution du personnage se fait par les nouvelles capacités que nous obtenons en cours de route (rouler, sauter plus haut, etc.).

Trame sonore

J’ai adoré la trame musicale de Tearaway Unfolded, que j’ai trouvé relaxante la plupart du temps. Le violon et la flûte y sont les instruments de prédilection et ça colle vraiment bien au monde de papier.

Histoire

Certes enfantine, l’histoire recèle bien plus de revirements qu’on aurait pu s’y attendre. Notre petit messager est très attachant et deux narrateurs se chargent bien de nous aiguiller à chaque chapitre. Alors qu’on se dit « Voilà, c’est terminé, » il y a toujours une autre histoire pour nous emmener plus loin.

Graphismes

Je suis tout simplement tombée en amour avec ce graphisme d’origami, qui réagit exactement comme du papier, se pliant, frissonnant au vent et si coloré!

Durée

On commence le jeu et, comme il est un peu enfantin, on se dit qu’on va le finir en 2h, mais les chapitres se succèdent et on se retrouve avec une dizaine d’heures de jeu.


Points négatifs

Difficulté

Mis à part quelques quêtes secondaires vraiment difficiles, le tout reste linéaire et très simple, donc si vous raffolez des puzzles complexes, ce n’est pas le cas ici. On a tout de même besoin d’un peu plus de dextérité pour les derniers chapitres.

Caméras

La caméra peut s’avérer récalcitrante.


Tearaway Unfolded, en conclusion

Par son histoire intrigante et sa finale qui en vaut la peine, Tearaway Unfolded est un petit bijou qui allie avancée technologique et graphisme rétro. Impossible de s’empêcher d’y revenir pour dévorer le prochain chapitre!

On aime:

  • Le jeu est magnifique à regarder;
  • L’histoire proposée est intéressante;
  • Le jeu est original dans son approche;
  • Les mécaniques de jeu sont intuitives et bien ficelées
  • La trame sonore est superbe.

On aime moins:

  • Certains moments du jeu sont particulièrement très difficiles;
  • Les caméras peuvent causer des maux de têtes.

Tearaway Unfolded

Vous voulez un petit jeu relax, agréable et pas trop cher? Tearaway Unfolded a tout ce qu'il faut pour vous faire passer un agréable moment, beaucoup plus long que ce à quoi on peut s'attendre! Dans Tearaway, on personnifie une divinité qui contrôle un messager, curieux petit bonhomme de papier, pour l'aider à délivrer un message (et aussi sauver le monde, par la bande). Ce qui est original et fantastique dans Tearaway Unfolded, c'est qu'il y a une réelle interaction : vous pouvez dessiner des objets qui s'intégreront au design du jeu, on vous demandera de souffler, parler et vous apparaîtrez même directement à l'écran, ce qui rend le tout extrêmement immersif. Fiche technique Développeur: Media Molecule et Tarsier Studios Éditeur: Sony Interactive Entertainment Année de sortie: 2015 (il s'agit d'un remake du jeu de 2013 sur PlayStation Vita) Plateformes: PS4 Genres: Plate-forme, aventure Thèmes: Créativité, amitié, métafiction Nombre de joueurs: 1 Disponible en français: Oui Points positifs Originalité / Innovation Comme je viens de le dire, l'immersion est particulièrement intéressante. Le fait de se voir apparaître dans le jeu grâce à la caméra du PS4 est surprenant. C'est aussi vraiment gratifiant de voir ses dessins (aussi laids soient-ils) s'intégrer au design du jeu. Quand vous pourrez faire sauter des items (roches, marmottes, pommes) dans votre manette pour ensuite les lancer dans une partie de l'écran, vous ne pourrez plus vous arrêter. Mécaniques de jeu On contrôle le messager à la troisième personne et les actions de ce personnage sont limitées : avancer, parler, sauter, prendre des choses. Nous avons toutefois des pouvoirs de divinité, avec lesquels nous pouvons battre les Scraps, nos ennemis (qui sont comparables aux Minions). Le jet de lumière que projette notre manette les aveugles ou les hypnotisent, nous permettant ainsi de les envoyer dans le ravin le plus proche. Il est aussi possible de prendre des photos, ce qui sera utile pour certaines quêtes secondaires. L'évolution du personnage se fait par les nouvelles capacités que nous obtenons en cours de route (rouler, sauter plus haut, etc.). Trame sonore J'ai adoré la trame musicale de Tearaway Unfolded, que j'ai trouvé relaxante la plupart du temps. Le violon et la flûte y sont les instruments de prédilection et ça colle vraiment bien au monde de papier. Histoire Certes enfantine, l'histoire recèle bien plus de revirements qu'on aurait pu s'y attendre. Notre petit messager est très attachant et deux narrateurs se chargent bien de nous aiguiller à chaque chapitre. Alors qu'on se dit "Voilà, c'est terminé," il y a toujours une autre histoire pour nous emmener plus loin. Graphismes Je suis tout simplement tombée en amour avec ce graphisme d'origami, qui réagit exactement comme du papier, se pliant, frissonnant au vent et si coloré! Durée On commence le jeu et, comme il est un peu enfantin, on se dit qu'on va le finir en 2h, mais les chapitres se succèdent et on se retrouve avec une dizaine d'heures de jeu. Points négatifs Difficulté Mis à part quelques quêtes…

Conclusion et évaluation en chiffres

Score - 9

9

Jouez!

Par son histoire intrigante et sa finale qui en vaut la peine, Tearaway Unfolded est un petit bijou qui allie avancée technologique et graphisme rétro. On ne peut s'empêcher d'y revenir pour dévorer le prochain chapitre!

User Rating: 4.7 ( 1 votes)
9

Commentaires

About Ariane Brisson

Ariane découvrit son premier manga, Marmelade Boy, dans la cour de son école primaire. La deuxième série qu'elle dévora, de style légèrement différent, fut Dragon Ball, dont elle emprunta tous les tomes à son cousin (merci Ben!). Bercée par de nombreuses séries (À la croisée des mondes, Harry Potter, Pokémon, DUGPDCV, Radio-Enfer, Sakura Chasseuse de cartes, Mégabogues, Redwall et mille autres), elle se lance dans des aventures écrites qui resteront dans son tiroir et des études littéraires (une maîtrise à l'UQÀM) d'une utilité douteuse.