The Boys – Omnibus : Ça va faire très mal | Critique

Featured Video Play Icon

Hi folks! Je vais vous parler d’une bande dessinée assez trash tellement qu’elle fait réagir. Sa série sortira dans quelques semaines sur Amazon Prime. Il s’agit The Boys – Omnibus : Ça va faire très mal! J’avoue qu’elle m’a donnée une curiosité assez malsaine. Ça faisait longtemps qu’une bande dessinée m’a pas donné ce genre de feeling-là. J’en ai fait des grimaces pas mal. Pourtant, je compte bien continuer la série.

On est dans un monde fictif où les super-héros agissent vraiment comme des ass-hole. Surtout du au fait qu’ils sont célèbres et qu’ils sont dotés de pouvoir, ils pensent vraiment faire ce qu’ils veulent sans se soucier des conséquences. Prenons exemple, si il y a un affrontement pis qu’il  y arrive un accident, ils ne s’en préoccupent pas. Arrangez-vous avec ça.

C’est pour ça que le groupe The Boys veut essayer à tout prix de les arrêter ces super-héros corrompus qui étaient appréciés autrefois.


The Boys – Omnibus : Ça va faire très mal de Garth Ennis

En Ecosse, Hughie se promène à la fête foraine main dans la main avec Robin, sa petite amie. Brusquement, quelque chose percute la jeune femme très violemment et l’envoie valdinguer dans un mur proche. Sur place, les secours découvrent plusieurs cadavres : celui de Robin et celui d’un super méchant. Le responsable de tout ça n’est autre que Train A, un des super héros les plus puissants de la Terre, et c’est ce qu’on appelle une bavure. Les jours passent, la dépression gagne petit à petit Hughie et un jour où il se rend au parc, il rencontre un homme nommé Billy Butcher. Il lui explique qu’il a l’intention de reformer son équipe et qu’il veut qu’il en fasse partie. Leur mission est simple : surveiller les actes de certains super héros et éviter leurs débordements. Après avoir longtemps écouté Billy, Hughie ne sait pas vraiment quoi faire : il n’a aucun pouvoir… Billy lui file alors de l’argent et lui donne rendez-vous à New York. Là-bas, le jeune écossais découvre une ville quelque peu ravagée par les contre exploits des super héros mais surtout il fait la connaissance de ses nouveaux partenaires…

  • Parution : 14 mars 2012
  • Scénarisation : Garth Ennis
  • Illustrations : Daryck Robertson
  • Nombre de pages : 320