Top 10 des séries d’animation japonaise du printemps 2015

J’ai l’habitude de toujours faire un top 10 après la première semaine d’une nouvelle saison d’animation japonaise. Je me base sur les bandes-annonces, sur le premier épisode et sur mes goûts du moment. Donc voici celui de la saison printemps 2015.

 

Fate/stay night: Unlimited Blade Works 2e saison

fate-stay-nightStudio d’animation : Ufotable

Voici la deuxième saison de l’adaptation réalisée par Ufotable de la route Unlimited Blade Works du célèbre jeu Fate/say night. Une adaptation magnifiquement réalisée qui n’a rien à voir avec le film d’animation qu’un autre studio d’animation avait déjà créé.

Ayant énormément adoré la saison précédente, j’attendais celle-ci avec beaucoup d’impatience.

Je fus agréablement récompensée par un premier épisode qui ne m’a pas déçu du tout. L’action reprend où elle s’était arrêtée et nous n’avons pas à attendre très longtemps avant de découvrir de nouveaux retournements de situation dans l’histoire.

 

Nisekoi

nisekoiStudio d’animation : Shaft
Nombre d’épisodes : 12

Voici une autre seconde saison que j’attendais avec une impatience démesurée. Cette fois, il s’agit de celle de Nisekoi, une série humoristique aux dessins magnifiques et aux filles tous plus mignonne l’une que l’autre.

L’attente de cette nouvelle saison était devenue presque insupportable depuis que j’avais appris qu’Haru Onodera, la petite soeur de Kosaki Onodera allait faire son apparition dans l’histoire.

Après avoir écouté le premier épisode, j’ai beaucoup d’espoir pour la continuité de la saison. Les dessins sont encore une foi magnifiquement portés à l’écran, Onodera est toujours aussi mignonne, Chitoge a toujours autant de mal a géré ses émotions et Marika est toujours aussi folle. Ma seule déception étant de ne pas avoir vu Haru (à l’exception de la chanson d’ouverture).

 

Hibike! Euphonium (Sound! Euphonium)

hibike!-euphoniumStudio d’animation : Kyoto Animation

Voici un coup de coeur que j’attendais depuis que j’avais vu la bande-annonce sur YouTube.

J’adore la beauté visuelle que Kyoto Animation a l’habitude de faire. De plus, j’ai un énorme penchant pour les séries d’animation qui mettent en avant-plan la musique. Donc, j’aimais déjà cette série avant même d’avoir écouté le premier épisode.

Et après le premier épisode… je voulais déjà voir le deuxième.

Ce qui m’a le plus conquis ce ne sont pas les dessins, ni la musique, mais bien la personnalité du personnage principal qui est une jeune adolescente qui commence sa vie dans une nouvelle école et qui est en pleine remise en question, se demandant même si elle ne devrait pas abandonner ce qui lui tenait le plus à coeur jusqu’à présent : la musique.

 

Baby Step 2

baby-steps-2Studio d’animation : Studio Pierrot
Nombre d’épisodes : 25

Baby Step est une série que j’apprécie particulièrement parce que le sujet principal de l’histoire est le tennis. Il y a aussi une petite histoire d’amour en arrière-plan, mais le sport reste toujours en avant-plan.

Le scénario met en scène Maruo Eiichirou, un jeune adolescent très studieux. Un jour, il décide de s’inscrire à un club de tennis pour faire un peu d’exercice. Mais, il était probablement loin de se douter qu’il apprécierait tellement ce sport qu’il voudrait devenir un joueur professionnel.

La deuxième saison débute aux États-Unis, où Maruo a été envoyé pour suivre un entraînement intensif. Dès le début, il est confronté à des adversaires coriaces qui lui donneront probablement beaucoup de fils à retordre au cours des épisodes qui suivront.

 

Nagato Yuki-chan no Shoushitsu (The Disappearance of Nagato Yuki-chan)

nagato-yuki-chan-no-shoushitsuStudio d’animation : Satelight
Nombre d’épisodes : 16

Si vous êtes comme moi, la fin du film d’animation The Disappearance of Haruhi Suzumiya sortie en 2010 a réveillé un sentiment de pitié envers Yuki-chan. Cette série est la réponse à ce sentiment. C’est une histoire qui se déroule dans un univers parallèle d’Haruhi Suzumiha où Yuki-chan est le personnage principal.

J’ai été très déçu, comme plusieurs personnes, par le changement drastique dans le style de dessins des personnages dans la bande-annonce annonçant cette saison.

Mais j’ai tout de même décidé de laisser une chance à la série et je n’ai pas été déçu jusqu’à maintenant. Yuki est tellement mignonne qu’elle peut sûrement faire fondre les coeurs les plus durs.

 

Mahou Shoujo Lyrical Nanoha ViVid (Magical Girl Lyrical Nanoha ViVid)

mahou-shoujo-lyrical-nanoha-vividStudio d’animation : A-1 Pictures

Voici la quatrième saison d’une série très populaire auprès des garçons au Japon. Après Nanoha, Nanoha A’s et Nanoha Strikers, nous avons le droit à Nanoha ViVid.

Mahou Shoujo Lyrical Nanoha a toujours été l’une de mes magical girls préférées. Donc, il va sans dire que mes attentes sont très élevées envers cette nouvelle saison et que je ne pouvais pas faire autrement que d’ajouter celle-ci à ma liste.

Cette fois, c’est au tour de Vivio, la petite fille adoptée par Nanoha et Fate, d’être le personnage principal. Les personnes qui ont écouté Strikers savent à quel point Vivio peut être dangereuse si elle ne contrôle pas ses pouvoirs. C’est pourquoi j’ai hâte de voir l’histoire évoluer et comment elle pourra contrôler sa grande puissance.

Un premier épisode rempli de nostalgie en revoyant des personnages que j’avais adorés dans les saisons précédentes.

 

Shokugeki no Souma (Food Wars! Shokugeki no Soma)

shokugeki-no-soumaStudio d’animation : J.C. Staff

Adaptation du manga populaire du même nom, cette série a un très grand potentiel.

L’histoire raconte l’histoire de Souma, un jeune homme qui travaille comme cuisinier avec son père, qui est un maître dans son art, au restaurant familial. Jusqu’au jour où son père décide de l’inscrire dans une prestigieuse école culinaire où il est presque impossible de réussir l’examen d’admission.

Le premier épisode m’a laissé avec une impression agréable et j’ai hâte de voir les prochains. Ce que j’ai surtout aimé, ce sont les scènes humoristiques que la série utilise pour mettre en image le goût des aliments dégustés par les personnages.

 

Plastic Memories

plastic-memoriesStudio d’animation : Dogakobo

Cette série met en place une histoire originale se déroulant dans un futur pas si lointain où existent des robots avec l’apparence et la personnalité des humains. Malheureusement, un problème dans la technologie utilisée pour créer ces robots fait en sorte qu’ils ont une date d’expiration. Le personnage principal est un nouvel employé du département responsable de récupérer les robots avant qu’ils n’expirent. Mais ce n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser de devoir reprendre des machines qui sont devenues membre à part entière de la famille dans laquelle ils habitent.

Un premier épisode avec un mélange magique d’humour et de tristesse qui laisse la porte ouverte à une saison émotionnellement éprouvante.

 

Ore Monogatari!! (MY love STORY!!)

ore-monogatariStudio d’animation : Madhouse Studios
Nombre d’épisodes : 24

Une saison ne peut pas être complète sans une bonne comédie romantique. C’est le rôle qu’Ore Monogatari!! vient combler.

La série raconte l’histoire de Takeo Gouda un géant au coeur tendre qui n’a aucun succès en amour à cause de son physique. Mais ceci pourrait bien basculer le jour où il viendra en aide à une jeune fille victime d’un agresseur dans le train.

Un premier épisode empreint d’une douce maladresse mettant en scène des situations dans lesquelles les personnages sont dépassés par les nouvelles sensations qu’ils ressentent.

 

Dungeon ni Deai o Motomeru no wa Machigatteiru Darou ka? (Is It Wrong to Try and Pick Up Girls in a Dungeon?)

dungeon-ni-deai-o-motomeru no-wa-machigatteiru-darou-kaStudio d’animation : J.C. Staff

À l’agonie et poursuivi par un monstrueux minotaure, Bell Cranel, un aventurier inexpérimenté, est sauvé par une jolie chevalière mystérieuse…
Voilà comment commence l’histoire de cette série humoristique avec un agréable soupçon de sous-entendus osés.

N’ayant jamais lu les romans dont la série s’inspire, je n’ai aucune idée à quoi m’attendre pour la suite. Mais le premier épisode m’a convaincu avec succès d’écouter les prochains épisodes.

 

 

aizu

Philippe Ouellet

About Philippe Ouellet

Je suis un passionné de la culture et de la langue japonaise. Que ce soit en parlant d'un manga, d'un anime ou d'un visual novel, j'espère être en mesure de vous partager cette passion avec la même ardeur que celle qui brûle en moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *