Umbrella Academy – La suite apocalyptique | Critique

Featured Video Play Icon

Hi folks! Je vais vous parler de la bd dont sa série a fait sensation sur Netflix lors de sa sortie. Il s’agit de Umbrella Academy écrite par le chanteur Gerard Way du défunt groupe My Chemical Romance. J’essaierai de ne pas vous dévoiler beaucoup de choses car la série est vraiment inspiré de la bd.

43 enfants sont nés de mères qui n’avaient aucune connaissance qu’elles allaient accoucher d’eux. Sir Reginald Hargreeves essaie le plus possible de les adopter cependant, il n’a pu qu’en récupérer que 7 pour sauver le monde. On fait juste entendre de la Umbrella Academy et de ses exploits jusqu’à temps que le groupe se dissout au fil du temps. Cependant, un événement tragique va les forcer à se réunir mais c’est vraiment trop fragile que leur retrouvailles est de courte durée.


Umbrella Academy T.1 La suite apocalyptique de Gerard Way

A la suite d’un événement extraordinaire, quarante-trois enfants naissent spontanément de Femmes qui ne montraient jusqu’alors aucun signe de grossesse. Sir Reginald Hargreeves, inventeur multimillionnaire, adopte et élève sept de ces enfants exceptionnels dans l’espoir de sauver le monde. Les enfants grandissent, leurs exploits au sein de l’Umbrella Academy se succèdent, les crises familiales également… jusqu’à la dissolution du groupe. De nombreuses années passent avant que les membres de cette famille dysfonctionnelle se retrouvent autour de la tombe de leur père adoptif et se déchirent à nouveau. Mais ces retrouvailles coïncident étrangement avec l’apparition d’une nouvelle menace sur la Terre!

  • Parution : 25 mars 2009
  • Scénarisation : Gerard Way
  • Illustrations : Gabriel Bà
  • Nombre de pages : 164

Commentaires