5 raisons pour regarder l’émission Z Nation

Z Nation

Z Nation est difussée sur la chaîne Sy-Fy depuis plusieurs années. On y raconte l’histoire de survivants dans un monde post-apocalyptique infesté de zombis. Maintenant que la quatrième saison est disponible sur Netflix et que la cinquième arrive à grands pas sur Netflix, je me suis dit qu’il était le temps de vous la présenter. Du coup, voici cinq raisons pour lesquelles vous devriez donner une chance à Z Nation et sa horde de zombis.


De l’action drôle et efficace

S’il y a bien quelque chose que l’on souhaite voir dans un jeu, un livre ou série de zombis, c’est de l’action. On veut voir des zombis se faire démolir et des gens tenter de rester en vie. Et bien, Z Nation nous offre ça avec brio! Et ce, en y gardant leur propre sauce. En quelques sortes, nos héros sont des parodies d’eux-même. En fait, ils sont tellement parfaits que leurs prouesses en deviennent ridiculement drôles. Et malgré le fait que des millions de gens se sont transformés en morts-vivants, nos personnages principaux sont là, à briller de milles-feux.


Du gore, encore plus de gore

S’il y a bien une chose que l’on associe aux histoires de zombis, c’est bien le gore, le sang et les cadavres. Et bien, Z Nation ne se prive pas pour nous gâter de ce côté là. D’ailleurs, il arrive régulièrement que les scènes de violence soient utilisées dans un contexte humoristique. Ce mélange de deux genres habituellement dissociés est d’ailleurs l’une des marques de commerce de la franchise. Il arrive d’ailleurs quelque fois qu’on abuse du gore au même niveau que le film BrainDead et personellement, j’adore ça.


On ne se prend absolument pas au sérieux

J’ai déjà mentionné que l’émission avait un ton assez humoristique. Mais il faut avouer que le tout est jumelé avec le fait qu’on ne prend au sérieux et ce, tout au long de la série. Il y a bien quelques moments ici et là qui arrivent à nous faire verser une larme. Il y a également un lot de scènes stressantes. Mais dans son ensemble, le ton léger de l’histoire rend la chose tellement plus agréable à regarder. Certes, ce n’est pas pour tout le monde, SURTOUT si vous vous attendiez à une série d’horreur sérieuse. Mais selon moi, c’est rafraîchissant d’y aller avec une approche différente.

Z nation - George R.R. Martin
Ouais, c’ez George R.R. Martin en zombi!

Une vision intéressante des zombis

Généralement, les films et les séries mettant en vedette des zombis y vont avec deux familles; les morts-vivants lents (en putréfaction) et les zombis rapides (infectés). Dans Z Nation, on y rencontre des zombis de tous les genres! Au début, ce sont des zombis classiques (lents, stupides, toujours affamés, etc). Ensuite, on nous présente des zombis mi-hommes mi-plantes, des zombis nucléaires hyper-rapides, des humains devenus fous agissant comme des infectés, et j’en passe!

En plus, l’histoire qui se déroule autour de Murphy ajoute une touche différente aux morts-vivants, une touche d’humanité aux créatures. C’est ce qui se passe lorsqu’on nous présente un personnage immunisé contre la morsure de ses monstres qui arrive à « communiquer » avec eux. C’est étrange, et ça prend un certain temps avant de s’y habitué… mais c’est une touche originale qui se retrouve a être vraiment bien exécutée.


Bref, c’est comme si on était dans un jeu

Finalement, il y a le fait que tous les personnages principaux sont badass, trop badass. Chaque fois qu’il y a un combat, ceux-ci détruisent les morts-vivants comme s’ils étaient les héros d’un jeu vidéo.  Bref, nos héros sont des parodies d’eux-même. On a déjà notre lot d’histoires de zombis glauques, lugubres et effrayantes. Du coup, cette façon de faire est assez rafraîchissante, je dois l’avouer.


En savoir plus sur Z Nation

L’intrigue se déroule dans un monde post-apocalyptique envahi par des zombies et où les rares survivants humains tentent tant bien que mal de rester en vie. L’unique espoir de l’humanité est Murphy, un ancien prisonnier. Un prototype de vaccin lui a été injecté contre sa volonté afin de contrer le « virus zombie » et il est devenu la seule personne vivante connue à avoir survécu à des morsures de morts-vivants. Il est donc impératif de le garder en vie afin de produire d’autres antidotes à partir de son sang. Aidé malgré lui de plusieurs compagnons tel que Garret, ancien membre de la garde nationale, Warren, « Doc », « 10 Mille », « Addy » et Mack ou encore la mystérieuse Cassandra, il fait route vers un laboratoire de Californie. Mais le temps presse et beaucoup de questions restent sans réponses. Sans oublier que l’antidote fait subir à Murphy une bien étrange évolution…

D’ailleurs, une cinquième saison a été confirmée pour le 5 octobre 2018! C’est donc le temps de vous préparer en bingewatchant les premières saisons!

  • Genres : Action, Horreur, Comédie, Post-Apocalypse
  • Nombre de saisons : 4 disponible sur Netflix (56 épisodes)
  • Durée d’un épisode : 45 minutes
  • Créé par : Karl Schaefer et Craig Engler
  • Acteurs principaux : Kellita Smith, DJ Qualls, Keith Allan, Anastasia Baranova, Russell Hodgkinson, Nat Zang
  • Compagnie de production : The Asylum, Go2 Digital media, North by Northwest
  • Production : Paul Bales, David Machiel Latt, David Rimawi, Karl Schaefer
  • Éditeurs : Anders Hoffmann, Fred Beahm, Erick C, Andersen
Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de dix ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur en assurance-qualité chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *